filtre info-bulle allaitement grossesse indication_4 indication_3 indication_2 indication_1 administration conservation prix_med presentation_med agee enfant_fille enfant nourisson sportif conducteur rectale injectable peau_muqueuse ORL voie_orale

OMEPRAZOLE MYLAN PHARMA 10 mg, gélule gastro-résistante

Mis à jour le 25/11/2016

Présentation

  • Gelule
  • Laboratoire MYLAN S.A.S

Prix

  • 3.27 € : 1 Boite de 14, gelules gastro-resistantes en pilulier
    • Taux de remboursement : 65 %
    • Commercialisé le 16/02/12
  • 6.77 € : 1 Boite de 28, gelules gastro-resistantes en pilulier
    • Taux de remboursement : 65 %
    • Commercialisé le 16/02/12

Mode d'administration

  • Voie d'administration : Orale
  • ADMINISTRER LE MATIN
  • AVALER INTACT(E)/TEL(LE) QUEL(LE)
  • NE PAS CROQUER
  • NE PAS MACHER
  • MELANGER AVEC UN ALIMENT ACIDE
  • AVALER AVEC DE L'EAU

Conservation

  • 24 MOIS
  • A TEMPERATURE AMBIANTE
  • NE PAS DEPASSER 25 DEGRES

Service Médical Rendu

Composition

Substance(s) active(s)

OMEPRAZOLE

Excipients

TRIETHYLE CITRATE, HYPROMELLOSE (TYPE NON PRECISE), TITANE DIOXYDE E171, PHOSPHATE DISODIQUE DIHYDRATE, COPOLYMERE AC METHACRYL ACRYLATE D'ETH, SUCRE SPHERES, TALC, GELATINE (ORIGINE NON PRECISEE), TITANE DIOXYDE E171, ENCRE NOIRE TEK SW-9008, SACCHAROSE (NATURE NON PRECISEE), MAIS AMIDON

Conditions de délivrance

Liste II : Médicament sur ordonnance, librement renouvelable pendant 6 mois

Liste II

OMEPRAZOLE MYLAN PHARMA 10 mg, gélule gastro-résistante, les autres formes

Génériques et équivalents : OMEPRAZOLE MYP 10MG GELULE

MOPRAL 10 mg, gélule

4.13 €

referent

--

equivalent

Indications : OMEPRAZOLE MYLAN PHARMA 10 mg, gélule gastro-résistante

ULCERE DUODENAL

Chez l'adulte : . Traitement des ulcères duodénaux . Prévention des récidives d?ulcères duodénaux . Traitement des ulcères duodénaux associés à la prise d?anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) . Prévention des ulcères duodénaux associés à la prise d?anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) chez les patients à risque

ULCERE GASTRIQUE

Chez l'adulte : . Traitement des ulcères gastriques . Prévention des récidives d?ulcères gastriques . Traitement des ulcères gastriques associés à la prise d?anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) chez les patients à risque . Prévention des ulcères gastriques associés à la prise d?anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) chez les patients à risque

ERADICATION DE HELICOBACTER PYLORI

Adulte et enfant de plus de 4 ans : En association à des antibiotiques appropriés, éradication de Helicobacter pylori (H. pylori) dans la maladie ulcéreuse gastroduodénale.

OESOPHAGITE PAR REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN

Nourrisson à partir d'un an et à partir de 10 kg, enfant et adulte : Traitement de l?oesophagite par reflux.

OESOPHAGITE PAR REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN

Traitement d?entretien des patients après cicatrisation d?une oesophagite par reflux.

REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN

Nourrisson de plus d'un an et à partir de 10 kg, enfant, adulte : Reflux gastro-oesophagien symptomatique.

ZOLLINGER-ELLISON SYNDROME

Chez l'adulte : traitement du syndrome de Zollinger-Ellison.

OMEPRAZOLE MYLAN PHARMA 10 mg, gélule gastro-résistante : doses et durées

Posologie Personne de plus de 15 ans

  • Posologie Personne de plus de 15 ans 1

    Ulcère duodénal chez l'adulte :

    20 à 40 mg une fois par jour pendant 2 à 4 semaines.
    Dose et durée fonction du temps de cicatrisation complète.

  • Posologie Personne de plus de 15 ans 2

    Prévention chez l'adulte des récidives de l’ulcère duodénal chez les patients non infectés par H. pylori ou lorsque l’éradication de H. pylori est impossible :

    10 à 40 mg une fois par jour.

  • Posologie Personne de plus de 15 ans 3

    Ulcère gastrique chez l'adulte :

    20 à 40 mg une fois par jour pendant 4 à 8 semaines.
    Dose et durée fonction du temps de cicatrisation complète.

  • Posologie Personne de plus de 15 ans 4

    Prévention des récidives des ulcères gastriques chez l'adulte :

    20 à 40 mg une fois par jour.

  • Posologie Personne de plus de 15 ans 5

    Eradication de H. pylori dans la maladie ulcéreuse gastroduodénale chez l'adulte :

    Oméprazole 20 mg + clarithromycine 250 mg (ou 500 mg) + métronidazole 400 mg (ou 500 mg), chacun deux fois par jour pendant une semaine.

    Répétition possible du traitement si H. Pylori partiellement éradiqué.

  • Posologie Personne de plus de 15 ans 6

    Eradication de H. pylori dans la maladie ulcéreuse gastroduodénale chez l'adulte et enfant > 40 kg :

    Oméprazole 40 mg une fois par jour + amoxicilline 500 mg + tinidazole 500 mg chacun des deux trois fois par jour pendant une semaine.

    Répétition possible du traitement si H. Pylori partiellement éradiqué.

  • Posologie Personne de plus de 15 ans 7

    Eradication de H. pylori dans la maladie ulcéreuse gastroduodénale chez l'adulte :

    Oméprazole 40 mg une fois par jour + amoxicilline 500 mg + métronidazole 400 mg (ou 500 mg) chacun des deux trois fois par jour pendant une semaine.

    Répétition possible du traitement si H. Pylori partiellement éradiqué.

  • Posologie Personne de plus de 15 ans 8

    Eradication de H. pylori dans la maladie ulcéreuse gastroduodénale chez l'adulte :

    Oméprazole 40 mg une fois par jour + amoxicilline 500 mg + tinidazole 500 mg chacun des deux trois fois par jour pendant une semaine.

    Répétition possible du traitement si H. Pylori partiellement éradiqué.

  • Posologie Personne de plus de 15 ans 9

    Traitement des ulcères gastriques et duodénaux associés à la prise d’AINS chez l'adulte :

    20 mg une fois par jour pendant 4 à 8 semaines.

    Durée de traitement fonction du temps de cicatrisation complète.

  • Posologie Personne de plus de 15 ans 10

    Prévention des ulcères gastriques et duodénaux associés à la prise d’AINS chez le patient adulte à risque (âge > 60 ans, antécédents d’ulcères gastriques et duodénaux, antécédent d’hémorragie digestive haute) :

    20 mg une fois par jour.

  • Posologie Personne de plus de 15 ans 11

    Oesophagite par reflux chez l'adulte :

    20 à 40 mg une fois par jour pendant 4 à 8 semaines.

    Dose et durée fonction de la sévérité de l'oesophagite et du temps de cicatrisation complète.

  • Posologie Personne de plus de 15 ans 12

    Traitement d’entretien des patients adultes après cicatrisation d’une œsophagite par reflux :

    10 à 40 mg une fois par jour.

  • Posologie Personne de plus de 15 ans 13

    Reflux gastro-oesophagien symptomatique chez l'adulte :

    10 à 20 mg par jour.

    Si symptômes non contrôlés après 4 semaines : effectuer des investigations supplémentaires.

  • Posologie Personne de plus de 15 ans 14

    Syndrome de Zollinger-Ellison chez l'adulte :

    Dose initiale : 60 mg une fois par jour.
    Dose d'entretien : 20 à 120 mg par jour en divisant la dose en 2 prises quotidiennes si posologie supérieure à 80 mg par jour.

    Poursuivre aussi longtemps que nécessaire.

Posologie Personne de plus de 40 kg

Eradication de H. pylori dans la maladie ulcéreuse gastroduodénale chez l'adulte et l'enfant à partir de 4 ans de poids > 40 kg :

Oméprazole 20 mg + clarithromycine 500 mg + amoxicilline 1 000 mg, chacun deux fois par jour pendant une semaine.

Répétition possible du traitement si H. Pylori partiellement éradiqué.

Posologie 10 < POIDS < 20 KG

  • Posologie 10 < POIDS < 20 KG 1

    Oesophagite par reflux chez le nourrisson à partir d'1 an et de poids compris entre 10 et 20 kg :

    10 à 20 mg une fois par jour pendant 4 à 8 semaines.

  • Posologie 10 < POIDS < 20 KG 2

    Traitement symptomatique du pyrosis et des régurgitations acides en cas de reflux gastro-oesophagien chez le nourrisson à partir d'1 an et de poids compris entre 10 et 20 kg :

    10 à 20 mg une fois par jour pendant 2 à 4 semaines (investigations supplémentaires nécessaires au delà).

Posologie Personne de plus de 20 kg

  • Posologie Personne de plus de 20 kg 1

    Oesophagite par reflux chez l'enfant et le nourrisson à partir de 2 ans et de poids > 20 kg :

    20 à 40 mg une fois par jour pendant 4 à 8 semaines.

  • Posologie Personne de plus de 20 kg 2

    Traitement symptomatique du pyrosis et des régurgitations acides en cas de reflux gastro-oesophagien chez l'enfant et le nourrisson à partir de 2 ans et de poids > 20 kg :

    20 à 40 mg une fois par jour pendant 2 à 4 semaines (investigations supplémentaires nécessaires au delà).

Posologie Enfant de 15 à 30 kg

Ulcère duodénal consécutif à une infection par H. pylori chez l'enfant de plus de 4 ans et de poids compris entre 15 et 30 kg :

Oméprazole 10 mg + amoxicilline 25 mg/kg + clarithromycine 7,5 mg/kg administrés simultanément deux fois par jour pendant 1 semaine.

Répétition possible du traitement si H. Pylori partiellement éradiqué.

Posologie 30 < POIDS < 40 KG

Ulcère duodénal consécutif à une infection par H. pylori chez l'enfant de plus de 4 ans et de poids compris entre 30 et 40 kg :

Oméprazole 20 mg + amoxicilline 750 mg + clarithromycine 7,5 mg/kg administrés simultanément deux fois par jour pendant 1 semaine.

Répétition possible du traitement si H. Pylori partiellement éradiqué.

OMEPRAZOLE MYLAN PHARMA 10 mg, gélule gastro-résistante : mises en garde

Contre-indications : OMEPRAZOLE MYP 10MG GELULE

HYPERSENSIBILITE ESOMEPRAZOLE

  • Nature et commentare terrain : HYPERSENSIBILITE ESOMEPRAZOLE
  • Commentaire complémentaire : -
  • Niveau de contre-indication : CONTRE-INDICATION ABSOLUE

HYPERSENSIBILITE A L'UN DES CONSTITUANTS

  • Nature et commentare terrain : HYPERSENSIBILITE A L'UN DES CONSTITUANTS
  • Commentaire complémentaire : -
  • Niveau de contre-indication : CONTRE-INDICATION ABSOLUE

HYPERSENSIBILITE OMEPRAZOLE

  • Nature et commentare terrain : HYPERSENSIBILITE OMEPRAZOLE
  • Commentaire complémentaire : -
  • Niveau de contre-indication : CONTRE-INDICATION ABSOLUE

HYPERSENSIBILITE BENZIMIDAZOLES DERIVES

  • Nature et commentare terrain : HYPERSENSIBILITE BENZIMIDAZOLES DERIVES
  • Commentaire complémentaire : -
  • Niveau de contre-indication : CONTRE-INDICATION ABSOLUE

HYPERSENSIBILITE

  • Nature et commentare terrain : -
  • Commentaire complémentaire : -
  • Niveau de contre-indication : CONTRE-INDICATION ABSOLUE

OMEPRAZOLE MYP 10MG GELULE : précautions d'emploi

PRESENCE EXCIPIENT A EFFET NOTOIRE

  • Nature et commentare terrain : -
  • Commentaire complémentaire : TENIR COMPTE PRESENCE SACCHAROSE, EXCIPIENT A EFFET NOTOIRE :JO 12/05/2010
  • Niveau de contre-indication : MISE EN GARDE ET PRECAUTION D'EMPLOI

DIABETE

  • Nature et commentare terrain : -
  • Commentaire complémentaire : TENIR COMPTE PRESENCE SACCHAROSE, SI DOSE SACCHAROSE > ou = 5G, EXCIPIENT A EFFET NOTOIRE :JO 12/05/2010
  • Niveau de contre-indication : MISE EN GARDE ET PRECAUTION D'EMPLOI

SYNDROME DE MALABSORPTION

  • Nature et commentare terrain : SYNDROME MALABSORPTION GLUCOSE/GALACTOSE
  • Commentaire complémentaire : TENIR COMPTE PRESENCE SACCHAROSE, EXCIPIENT A EFFET NOTOIRE :JO 12/05/2010
  • Niveau de contre-indication : UTILISATION DECONSEILLEE

INTOLERANCE GENETIQUE AU FRUCTOSE

  • Nature et commentare terrain : -
  • Commentaire complémentaire : TENIR COMPTE PRESENCE SACCHAROSE, EXCIPIENT A EFFET NOTOIRE :JO 12/05/2010
  • Niveau de contre-indication : UTILISATION DECONSEILLEE

DEFICIT EN SUCRASE-ISOMALTASE

  • Nature et commentare terrain : -
  • Commentaire complémentaire : TENIR COMPTE PRESENCE SACCHAROSE, EXCIPIENT A EFFET NOTOIRE :JO 12/05/2010
  • Niveau de contre-indication : UTILISATION DECONSEILLEE

REGIME HYPOGLUCIDIQUE

  • Nature et commentare terrain : -
  • Commentaire complémentaire : TENIR COMPTE PRESENCE SACCHAROSE, EXCIPIENT A EFFET NOTOIRE :JO 12/05/2010
  • Niveau de contre-indication : MISE EN GARDE ET PRECAUTION D'EMPLOI

TYPE PARTICULIER DE TRAITEMENT

  • Nature et commentare terrain : TRAITEMENT PROLONGE
  • Commentaire complémentaire : TENIR COMPTE PRESENCE SACCHAROSE, EXCIPIENT A EFFET NOTOIRE :JO 12/05/2010
  • Niveau de contre-indication : MISE EN GARDE ET PRECAUTION D'EMPLOI

ICTERE ANTECEDENT PERSONNEL

  • Nature et commentare terrain : -
  • Commentaire complémentaire : -
  • Niveau de contre-indication : MISE EN GARDE ET PRECAUTION D'EMPLOI

TRAITEMENT PROLONGE

  • Nature et commentare terrain : -
  • Commentaire complémentaire : RISQUE DE FRACTURE, SURVEILLANCE DE LA MAGNESEMIE
  • Niveau de contre-indication : MISE EN GARDE ET PRECAUTION D'EMPLOI

CARENCE EN VITAMINE B12

  • Nature et commentare terrain : -
  • Commentaire complémentaire : -
  • Niveau de contre-indication : MISE EN GARDE ET PRECAUTION D'EMPLOI

RISQUE DE FRACTURE

  • Nature et commentare terrain : -
  • Commentaire complémentaire : -
  • Niveau de contre-indication : MISE EN GARDE ET PRECAUTION D'EMPLOI

INSUFFISANCE HEPATIQUE SEVERE MALADIE

  • Nature et commentare terrain : -
  • Commentaire complémentaire : REDUIRE LA POSOLOGIE
  • Niveau de contre-indication : MISE EN GARDE ET PRECAUTION D'EMPLOI

ULCERE GASTRIQUE SUSPECTE OU AVERE

  • Nature et commentare terrain : -
  • Commentaire complémentaire : VERIFIER BENIGNITE LESION AVANT TRT, RISQUE D'INFECTION SALMONELLA, RISQUE D'INFECTION CAMPYLOBACTER
  • Niveau de contre-indication : MISE EN GARDE ET PRECAUTION D'EMPLOI

OSTEOPOROSE

  • Nature et commentare terrain : -
  • Commentaire complémentaire : ASSOCIER SUPPLEMENTATION CALCIUM, ASSOCIER SUPPLEMENTATION VITAMINE D, RISQUE DE FRACTURE
  • Niveau de contre-indication : MISE EN GARDE ET PRECAUTION D'EMPLOI

AGE > 65 ANS

  • Nature et commentare terrain : -
  • Commentaire complémentaire : RISQUE D'HYPOMAGNESEMIE, RISQUE DE FRACTURE
  • Niveau de contre-indication : MISE EN GARDE ET PRECAUTION D'EMPLOI

EXAMEN LABORATOIRE INTERFERENCE

  • Nature et commentare terrain : -
  • Commentaire complémentaire : -
  • Niveau de contre-indication : MISE EN GARDE ET PRECAUTION D'EMPLOI

Précautions particulières : OMEPRAZOLE MYLAN PHARMA 10 mg, gélule gastro-résistante

Allaitement

CONTRE-INDICATION

Enfant

RISQUE DE FAUSSE ROUTE

Personnes âgées

RISQUE D'HYPOMAGNESEMIE

OMEPRAZOLE MYLAN PHARMA 10 mg, gélule gastro-résistante : interactions médicamenteuses

* Effets de l'oméprazole sur la pharmacocinétique d'autres substances actifs

- Substances actives dont l’absorption est dépendante du pH

La diminution de l’acidité intragastrique au cours du traitement avec l’oméprazole peut diminuer ou augmenter l’absorption des substances actives dont l’absorption est dépendante du pH.

+ Nelfinavir, atazanavir
Les concentrations plasmatiques de l'atazanavir et du nelfinavir diminuent en cas de co-administration avec l'oméprazole.

L'administration concomitante d'oméprazole avec le nelfinavir est contre-indiquée (voir rubrique "contre indications").
L'administration concomitante d'oméprazole (40 mg une fois par jour) a entraîné une diminution de l’exposition moyenne au nelfinavir de 40 % et une diminution de l’exposition moyenne de son métabolite pharmacologiquement actif M8 de 75-90 %. L’interaction pourrait également entraîner une inhibition du CYP2C19.

L'administration concomitante d'oméprazole avec l’atazanavir n'est pas recommandée (voir rubrique "mises en garde et précautions d'emploi").

L’oméprazole (40 mg en une prise par jour) administré en association avec l’atazanavir 300 mg associé au ritonavir 100 mg, chez des volontaires sains, a entraîné une diminution de 75 % de l’exposition à l’atazanavir. L’augmentation de la posologie de l’atazanavir à 400 mg n’a pas compensé l’impact de l’oméprazole sur l’exposition à l’atazanavir. L’association d’oméprazole (20 mg une fois par jour) avec l’atazanavir 400 mg/ritonavir 100 mg chez des volontaires sains, a diminué approximativement de 30% l’exposition à l’atazanavir en comparaison à l’exposition observée avec l’atazanavir 300 mg/ ritonavir 100 mg une fois par jour administré seul.

+ Digoxine
Le traitement concomitant d'oméprazole (20 mg par jour) avec la digoxine chez des sujets sains a augmenté la biodisponibilité de la digoxine de 10%. La toxicité de la digoxine a rarement été rapportée. Toutefois, une attention particulière doit être portée lorsque l'oméprazole est donné à doses fortes chez des sujets âgés. La surveillance thérapeutique de la digoxine doit alors être renforcée.

+ Clopidogrel
Les résultats des études menées chez des sujets sains ont montré une interaction pharmacocinétique (PK)/ pharmacodynamique (PD) entre le clopidogrel (dose de charge de 300mg / suivie d’une dose d’entretien de 75mg par jour) et l’oméprazole (80 mg par jour par voie orale) entrainant une diminution moyenne de 46% de l’exposition au métabolite actif du clopidogrel et entrainant une diminution de l’inhibition maximale de l’agrégation plaquettaire (induite par l’ADP) de 16% en moyenne.

Des données contradictoires sur les conséquences cliniques d’une interaction PK/PD de l’oméprazole en termes d’événements cardiovasculaires majeurs ont été rapportées à la fois dans les études observationnelles et cliniques. Par mesure de précaution, l’utilisation concomitante d’oméprazole et de clopidogrel doit être déconseillée (voir rubrique "Mises en garde spéciales et précautions d'emploi").


* Autres substances actives

L’absorption du posaconazole, de l’erlotinib, du kétoconazole et de l’itraconazole est significativement diminuée et l’efficacité clinique peut donc être affaiblie. L’association concomitante du posaconazole et de l’erlotinib avec l’oméprazole doit être évitée.


* Substances actives métabolisées par le CYP2C19

L’oméprazole est un inhibiteur modéré du CYP2C19, principal enzyme de métabolisation de l’oméprazole. De ce fait, lors d’une administration concomitante avec des substances actives métabolisées par le CYP2C19, la métabolisation peut être diminuée et l’exposition systémique de ces substances augmentée. Des exemples de tels médicaments sont la R-warfarine et les autres antivitamines K, le cilostazol, le diazépam et la phénytoïne.

+ Cilostazol
L’oméprazole administré à la dose de 40 mg à des sujets sains dans une étude en cross-over, a augmenté la Cmax et l’ASC pour le cilostazol de 18% et 26% respectivement, et pour l’un de ses métabolites actifs de 29% et 69% respectivement.

+ Phénytoïne
Il est recommandé de surveiller les concentrations plasmatiques de phénytoïne durant les deux premières semaines qui suivent l’initiation d’un traitement par oméprazole. Si un ajustement de dose de phénytoïne est réalisé, une surveillance et des ajustements de doses successifs peuvent être nécessaires jusqu’à la fin du traitement par oméprazole.


* Mécanisme inconnu

+ Saquinavir
Il resulte de l'administration concomitante d'oméprazole avec du saquinavir/ritonavir une augmentation de des concentrations plasmatiques d’environ 70% pour le saquinavir, ceci associé à une bonne tolérance chez les patients infectés par le VIH.

+ Tacrolimus
L’administration concomitante d’oméprazole augmente les concentrations sériques de tacrolimus. Une surveillance renforcée des concentrations du tacrolimus et de la fonction rénale (clairance de la créatinine) doit être réalisée ainsi qu’un ajustement du dosage du tacrolimus si nécessaire.

+Méthotrexate
Une augmentation des concentrations de méthotrexate a été observée chez certains patients en cas d’administration concomitante de méthotrexate avec les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP). Lors de l'administration de fortes doses de méthotrexate, un arrêt provisoire du traitement par oméprazole peut être nécessaire.


* Effets d'autres principes actifs sur la pharmacocinétique de l'oméprazole

+ Inhibiteurs du CYP2C19 et/ou CYP3A4
Comme l’oméprazole est métabolisé par CYP2C19 et CYP3A4, des substances actives connues pour inhiber CYP2C19 ou CYP3A4 (telles que la clarithromycine et le voriconazole) peuvent conduire à une augmentation des taux sériques d’oméprazole par diminution de sa métabolisation.
L’administration concomitante du voriconazole a entraîné plus d’un doublement de l’exposition à l’oméprazole. L’oméprazole à forte dose a été bien toléré, l’ajustement des doses d’oméprazole n’est généralement pas nécessaire. Cependant, un ajustement de dose peut être nécessaire chez les patients souffrant d’une insuffisance hépatique sévère et si un traitement à long terme est indiqué.

+ Inducteurs du CYP2C19 et/ou CYP3A4
Des substances actives connues pour être inductrices du CYP2C19 ou du CYP3A4 ou des deux (comme la rifampicine et le millepertuis) peuvent entraîner une diminution des concentrations plasmatiques d’oméprazole par augmentation de sa métabolisation.

OMEPRAZOLE MYLAN PHARMA 10 mg, gélule gastro-résistante : effets indésirables

TROUBLES AFFECTANT PLUSIEURS ORGANES :

  • AGITATION
  • AGRANULOCYTOSE
  • AGRESSIVITE
  • ALOPECIE
  • ARTHRALGIE
  • BRONCHOSPASME / ASTHME
  • CANDIDOSE GASTRO-INTESTINALE
  • CEPHALEE
  • CHOC ANAPHYLACTIQUE
  • COLITE
  • CONFUSION MENTALE
  • CONSTIPATION
  • DEPRESSION
  • DERMATITE
  • DIARRHEE
  • DOULEUR ABDOMINALE
  • DYSGUEUSIE
  • ENCEPHALOPATHIE
  • ENCEPHALOPATHIE HEPATIQUE
  • ENZYMES HEPATIQUES MODIFICATION
  • ERUPTION CUTANEE
  • ERYTHEME POLYMORPHE
  • FAIBLESSE MUSCULAIRE
  • FIEVRE
  • FLATULENCE / METEORISME
  • FRACTURE OSSEUSE
  • GYNECOMASTIE
  • HALLUCINATION
  • HEPATITE
  • HYPERSUDATION
  • HYPOCALCEMIE
  • HYPOKALIEMIE
  • HYPOMAGNESEMIE
  • HYPONATREMIE
  • ICTERE
  • INSOMNIE
  • INSUFFISANCE HEPATIQUE
  • LEUCOPENIE
  • LYELL SYNDROME
  • MALAISE / LIPOTHYMIE
  • MYALGIE
  • NAUSEE VOMISSEMENT
  • NEPHRITE INTERSTITIELLE
  • OEDEME DE QUINCKE / ANGIOEDEME
  • OEDEME PERIPHERIQUE
  • PANCYTOPENIE
  • PARESTHESIE
  • PHOTOSENSIBILISATION MEDICAMENTEUSE
  • PRURIT
  • REACTION ALLERGIQUE
  • REACTION ANAPHYLACTIQUE
  • SECHERESSE BUCCALE
  • SOMNOLENCE
  • STEVENS JOHNSON SYNDROME
  • STOMATITE
  • THROMBOCYTOPENIE
  • TROUBLES DE LA VISION
  • URTICAIRE
  • VERTIGE / ETOURDISSEMENT
  • VISION ALTERATION

Recommandations : OMEPRAZOLE MYLAN PHARMA 10 mg, gélule gastro-résistante

Avis Commission Transparence/SMR

  • 19/05/10 - - NIVEAU IMPORTANT OU MAJEUR

Trouver un médicament

Médicament, substance active, maladie

Recherche avancée

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.