Comment donner un médicament à un enfant ?

Sommaire

Comment donner un médicament à un enfant ?

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Un enfant ne peut être soigné de la même manière qu’un adulte. Son métabolisme lui est propre et évoluera dans le temps. Un médicament fonctionnant sur un adulte ne sera pas forcément efficace sur un enfant, voire entraînera des effets gênants ou dangereux.

Il est donc primordial que les parents soient bien informés et vigilants quant aux traitements qu’ils vont être amenés à administrer à leurs enfants.

1. S'adapter à l'âge de l'enfant

Nourrissons

Pour les nourrissons :

  • inclinez l’enfant à 45 °C, soutenez-lui la tête et placez ses bras vers le bas ;
  • utilisez une seringue en plastique, un compte-gouttes, ou une tétine de biberon ;
  • déposez le médicament sur l’arrière de la langue, près des côtés, surtout éviter de verser le produit dans ses joues car il le recracherait ou dans la gorge pour éviter de l’incommoder.

Enfants de moins de 6 ans

Il est important d’expliquer à l’enfant ce que vous allez faire et pourquoi vous lui donnez un médicament. Pour cela, vous pouvez utiliser le dessin, les jouets, ou lui montrer comme le donner à sa peluche ou sa poupée. En revanche, il convient d’éviter de comparer le médicament à un bonbon, pour ne pas créer de confusion dans son esprit.

Ensuite, procédez judicieusement :

  • Essayez de dissimuler le goût du médicament chaque fois que cela est possible à l’aide d’aliments tels que les yaourts, compotes, crèmes glacées, confiture…
  • Si vous donnez le médicament à la cuillère, préférez-en une graduée qui sera plus précise.

Vous pouvez aussi essayer d'optimiser la prise en mettant l'enfant dans de bonnes conditions :

  • Insistez sur les bénéfices du traitement tout en étant prêt à en reconnaître les désagréments, précisez que celui-ci n’est pas une punition.
  • Choisissez le bon moment : quand l’enfant est reposé, ou avant une activité agréable.
  • Agissez rapidement, avec fermeté et souplesse et mettez en avant la courte durée de la prise.
  • Ne concluez pas de marché et ne laissez pas entendre à votre enfant qu’il a le choix dans la prise du traitement ou non.
  • Éventuellement, occupez son attention, avec un dessin animé par exemple.
  • Récompensez l’enfant après la prise avec un câlin ou un compliment.

2. Quelques conseils pratiques de posologie

Il arrive souvent que l’enfant recrache, régurgite, ou vomisse le traitement :

  • Si cela survient directement après la prise ou dans les 10 minutes, on peut lui administrer de nouveau la dose entière.
  • Pour tout délai supérieur, mieux vaut prendre conseil auprès d’un médecin.

Prise de nuit

Un médicament exigeant une prise 3 fois par jour (toutes les 8 heures) ou 4 fois par jour (toutes les 6 heures), signifie que vous devriez le réveiller la nuit :

  • Or, mieux vaut éviter de réveiller un enfant la nuit, d’autant plus pour un événement aussi peu agréable.
  • Il convient donc de demander à son médecin si la prise peut-être décalée de quelques heures ou si un traitement équivalent exigeant moins de prises par jour existe.

Oubli d'une prise

En cas d’oubli de la prise, on considère que lorsque la moitié de l’intervalle entre deux doses est dépassée, il est inutile de rattraper la prise du médicament, mais il faut doubler la prise suivante.

Le meilleur moyen pour éviter les oublis est de s’adapter au rythme de vie de l’enfant. Le médecin doit pouvoir prescrire le traitement en tenant compte :

  • du mode de garde ;
  • des horaires habituels de l’enfant ;
  • du fait qu’il mange ou non à la cantine ;
  • de la possibilité qu’une tierce personne lui administre le médicament ou non (école, crèche…).

3. Médicaments et enfants : principes de sécurité

Il est important de toujours veiller à tenir les médicaments hors de portée des enfants car tous ne sont pas équipés de bouchons sécurisés (scellés avant ouverture) ou sécuritaires (difficilement ouvrables par un enfant) :

  • Placez les médicaments en hauteur ou dans des armoires fermées à clef, évitez les tiroirs ou les placards bas qui ne ferment pas.
  • Si vous devez placer un médicament au réfrigérateur, mettez le tout au fond, derrière les aliments et sur l’étagère la plus haute.
  • Classez les médicaments pour éviter l’administration multiple d’un même médicament présent sous différents noms.

En cas d’ingestion accidentelle d’un médicament :

  • Restez calme ;
  • Appelez le centre antipoison de votre région ou le SAMU (15 ou 112) en gardant près de soi l’emballage du médicament.
  • Gardez l’enfant sous surveillance constante, en position assise ou couchée. Ne cherchez pas à le faire vomir, ni à lui faire boire un quelconque liquide.

Pour aller encore plus loin sur le sujet :