Médicament à base de plante

Écrit par les experts Ooreka

Traitement par les plantes : la vigilance s'impose.

Il existe certaines formes particulières de médicament :

Médicament à base de plante : une médecine douce

La famille des médicaments à base de plante inclut tous les médicaments et préparations pharmaceutiques dont la composition et le principe actif sont exclusivement d'origine végétale.

Le médicament à base de plante est principalement utilisé en phytothérapie.

Il s'agit d'une spécialité de médecine douce dont l'objectif est de soigner une maladie ou une pathologie à l'aide de plantes ou d'extraits de plantes.

Médicament à base de plante

Législation autour de ce type de médicament

Chaque médicament à base de plante est formulé à partir de végétaux dont les substances sont capables de soigner des maladies.

Parce que toutes les plantes ne sont pas sans danger, depuis le 1er Mai 2011, les médicaments à base de plante doivent eux aussi faire l'objet d'une Autorisation de mise sur le marché et donc d'une évaluation du rapport bénéfice/risque.

Qualification de MTBP, médicament traditionnel à base de plante

Pour qu'un produit soit qualifié de médicament traditionnel à base de plante (MTBP) par la législation européenne (très stricte), il doit être :

  • utilisé depuis plus de 30 ans dont 15 ans dans l'Union Européenne,
  • non injectable,
  • non soumis à la délivrance d'une ordonnance.

À noter : l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) est également chargée de contrôler la publicité faite autour d'un médicament traditionnel à base de plantes et d'assurer les vigilances.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Commercialisation du médicament à base de plante

Un médicament à base de plante (ou une préparation pharmaceutique à base de plante) peut être considéré comme médicament par les autorités sanitaires nationales uniquement si :

  • il présente des propriétés préventives ou curatives,
  • il justifie d'une action :
    • métabolique,
    • pharmacologique,
    • immunologique.

À noter : pour être parfaitement guidé lors de l'achat de ce type de produit, mieux vaut demander conseil à un pharmacien.

Produits non qualifiés de MTBP : autres dénominations

Si un produit d'origine végétale terrestre ou marine ne présente pas toutes les particularités d'un médicament à base de plante (MTBP) tout en étant conforme à la législation en vigueur, il est alors mis sur le marché en tant que :

  • denrée alimentaire,
  • complément alimentaire non inclus dans le groupe des médicaments à base de plantes.

Médicaments : attention à la toxicité de certaines plantes

Les centres antipoison informent que sur 100 appels, 5 concernent un problème lié à la prise d'un produit végétal :

  • parmi eux, 4 impliquent de jeunes enfants,
  • la plupart du temps heureusement, le problème est majoritairement digestif et donc sans gravité.

Méconnaissance des médicaments à base de plante

Un accident dû à un médicament à base de plante peut avoir lieu lorsqu'on ignore que telle ou telle plante proliférant dans l'environnement immédiat présente un réel danger.

C'est le cas :

  • de certains champignons qui peuvent s'avérer mortels,
  • de certains taxons de la famille des Fabaceae communément appelés cytise,
  • du laurier cerise (Prunus laurocerasus L.),
  • du laurier fleur ou laurier rose (Nerium oleander),
  • du troène (Ligustrum),
  • de différentes espèces de Dieffenbachia,
  • de certaines espèces du genre Arum et bien d'autres végétaux.

Médicament à base de plante : des confusions

Une confusion entre deux variétés de plantes est essentiellement due à une ressemblance physique.

Exemples :

  • bulbe de vivaces non comestibles (nc) et oignon comestible (c),
  • colchique (nc) et ail (c),
  • digitale (nc) et bourrache (c), etc.

Interaction médicamenteuse : vigilance

En matière de phytothérapie, la vigilance s'impose.

L'interaction médicamenteuse est à l'origine de problèmes de santé.

Certaines substances végétales ne doivent en effet jamais être prises en même temps qu'un médicament classique.

C'est le cas du citron, du pamplemousse et du millepertuis par exemple.

Certaines plantes ne doivent pas non plus être prises au même moment.

À noter : dans tous les cas, il est fondamental de respecter la posologie.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Autres sujets sur Ooreka


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
JM
jean luc martin

enseignant | particulier

Expert

yvon alexis g.

conseiller spécialisé en phytothérapie & huiles es | plantes médicinales et huiles essentielles

Expert

DR
dominique r.

médecin

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Pour aller plus loin


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !