Sommaire

L'effet secondaire est une réaction non voulue à la prise d'un médicament.

La prise de médicaments peut entraîner des risques dans certains cas :

La contre-indication des médicaments, obligatoirement présente sur sa notice, permet d'éviter une grande partie de ces risques.

Effet secondaire médicament : une réaction non souhaitée

Un effet secondaire est une réaction causée par la prise d'un médicament.

Contrairement à un effet primaire, l'effet secondaire n'est pas voulu.

Les effets secondaires sont majoritairement des réactions cutanées et ne donnent pas lieu à de graves complications.

Ils peuvent aussi se manifester sous forme de gêne ou d'allergie médicamenteuse.

Savoir reconnaître les effets secondaires : les signes

Il existe plusieurs moyens d'identifier des effets secondaires.

La notice du médicament : les effets secondaires observés

Chaque effet secondaire connu d'un médicament est listé dans la notice.

Cette liste est souvent très fournie même pour un traitement peu dangereux.

Les effets secondaires peuvent inclure :

  • les troubles digestifs :
    • nausées,
    • diarrhées,
    • vomissements ;
  • les troubles du sommeil ;
  • les troubles de l'attention ;
  • les maux de tête ;
  • les allergies médicamenteuses, etc.

Identifier un effet secondaire

On parle d'effet secondaire quand les symptômes qui se manifestent à la suite d'une prise de médicament sont différents des symptômes de la maladie ou de la pathologie du patient.

Un effet secondaire se manifeste dès la première prise d'un médicament.

Il peut aussi s'atténuer ou s'intensifier : dans ce cas, il est impératif d'arrêter le traitement et d'en parler à son médecin traitant ou au pharmacien.

Effet secondaire : des personnes à risque

Certains patients sont plus enclins à développer des effets secondaires.

C'est le cas des personnes :

  • ayant un terrain allergique,
  • souffrant d'hypersensibilité,
  • souffrant de déshydratation,
  • ayant consommé de la drogue ou de l'alcool,
  • suivant un autre traitement médicamenteux.

Certains effets secondaires se traduisent également par la perte d'efficacité d'un autre traitement. Ainsi, prendre des antibiotiques dans le mois qui précède un traitement d’immunothérapie contre le cancer serait bien plus nocif que bénéfique. D'une part, ils en diminueraient l’efficacité (on retrouve une plus grande progression des cancers en raison d'une réponse immunitaire nettement moins bonne), d'autre part ils entraîneraient un taux de survie bien plus bas (deux mois au lieu de 26 mois sans traitement antibiotique préalable).

Réagir face à un effet secondaire : plusieurs options

Selon le type d'effet secondaire observé, il existe différentes solutions.

Modifier le traitement

En cas d'effet secondaire mineur, il est conseillé de réduire la posologie du traitement ou d'espacer les prises.

Si les effets secondaires sont importants, il faut immédiatement stopper le traitement et avertir son médecin traitant ou son pharmacien.

La réaction est alors enregistrée sur le dossier médical du patient afin que le médicament ne lui soit plus prescrit à l'avenir.

Déclarer un effet secondaire

Dans le cadre de l'étude du rapport-bénéfice/risque du médicament, un patient a la possibilité de déclarer les effets secondaires auprès des services de pharmacovigilance.

Ces derniers peuvent, par le biais de l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament) :

  • modifier la notice du médicament,
  • procéder à son retrait du marché.
Lire l'article Ooreka