Sommaire

L'automédication est la prise d'un traitement médicamenteux sans avis médical.

Pour obtenir des médicaments en pharmacie, il existe deux possibilités :

Automédication : choisir soi-même ses médicaments

L'automédication est la prise d'un traitement médicamenteux choisi et dosé par le patient lui-même.

L'automédication est donc pleinement gérée par le patient qui n'a reçu aucun avis médical ou prescription médicale.

L'automédication est principalement utilisée pour les maux du quotidien.

Pour se soigner seuls, les patients ont recours à des médicaments :

  • disponibles en vente libre,
  • précédemment prescrits,
  • destinés à un autre patient.

Des dangers : contre-indications, posologie, effets...

Les médicaments en vente libre ne sont pas inoffensifs.

C'est justement afin de sécuriser l'usage des AINS (ibuprofène et l'aspirine), mais aussi du paracétamol que l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a demandé qu'à partir de janvier 2020, ces médicaments disponibles sans ordonnance ne soient plus accessibles en libre accès dans les pharmacies mais placés derrière les comptoirs des pharmaciens.

Les nombreux risques de l'automédication

Tout traitement médicamenteux, qu'il soit prescrit ou non, peut :

Il est primordial de respecter la posologie et de demander conseil auprès d'un pharmacien.

Des patients à risque

Enfin, certaines personnes en particulier doivent prendre des précautions face à l'automédication :

  • femmes enceintes,
  • enfants,
  • personnes âgées,
  • personnes à risque.
Lire l'article Ooreka

Automédication : ne jamais se soigner aux antibiotiques

Il n'est pas rare de conserver d'anciens traitements médicaux prescrits et de les ressortir en cas de symptômes similaires.

Or, dans le cadre de l'automédication, la prise d'antibiotique est à proscrire.

Elle n'est efficace qu'en cas d'infection bactérienne : les antibiotiques sont contre-indiqués, voire néfastes, en cas d'infection virale.

Mode d'emploi pour une automédication sans risque

Voici quelques conseils de bonne pratique de l'automédication :

  • lorsque vous achetez un médicament en vente libre, n'hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien,
  • lisez attentivement la notice,
  • respectez la posologie,
  • ne prenez pas plusieurs traitements simultanément,
  • si aucune amélioration n'est constatée, consultez votre médecin et précisez les traitements que vous prenez dans le cadre de l'automédication,
  • ne mélangez pas alcool et médicaments,
  • ne pratiquez pas l'automédication sur vos enfants, si vous êtes enceinte ou si vous allaitez,
  • conservez bien vos médicaments.
Lire l'article Ooreka