Sommaire

Les anticorps anti-nucléaires sont des anticorps spécifiquement recherchés lors d'un prélèvement sanguin de patient pour lequel les médecins suspectent certaines maladies auto-immunes. Le dosage des différents types d’anticorps anti-nucléaires constitue en effet un élément diagnostic fondamental pour de nombreuses maladies auto-immunes, en complément d’autres examens médicaux et de l’auscultation du patient.

Anticorps anti-nucléaires : qu'est-ce que c'est ?

Les anticorps anti-nucléaires sont des auto-anticorps, c’est-à-dire des anticorps produits par le système immunitaire et dirigés contre une molécule de l’organisme, et non contre une substance étrangère. Ils sont capables de reconnaître spécifiquement certaines substances localisées à l’intérieur du noyau des cellules de l’organisme.

Il existe plusieurs types d’anticorps anti-nucléaires, selon la molécule que les anticorps reconnaissent :

  • les anticorps anti-ADN natifs ;
  • les anticorps anti-antigènes nucléaires solubles, parmi lesquels :
    • les anti-Sm ;
    • les anti-SSA/Ro ;
    • les anti-SSB/La ;
    • les anti-U1-RNP ;
    • les anti-Scl70 ;
    • les anti-centromères ;
    • les anti-SRP ;
    • les anti-PMScl ;
    • les anti-Mi2 ;
    • les anti-ARNt synthétases dont les anti-JO1. 

Anticorps

Article

Lire l'article Ooreka

Utilité du dosage des anticorps anti-nucléaires

Le dosage des anticorps anti-nucléaires correspond à un examen de biologie médicale, effectué sur simple prélèvement de sang veineux (prise de sang) par un laboratoire d'analyses médicales. Ces anticorps sont recherchés et dosés, lorsque les médecins suspectent un patient d'être atteint par certaines maladies, comme :

Ce dosage est également prescrit dans le diagnostic d’autres maladies chroniques auto-immunes (positif ou négatif selon les cas) :

Myosite

Article

Lire l'article Ooreka

Comment interpréter les résultats des anticorps anti-nucléaires ?

Si la recherche d’anticorps anti-nucléaires s’avère positive, elle oriente le médecin vers le diagnostic de certaines maladies auto-immunes et en élimine définitivement d’autres. La nature des anticorps anti-nucléaires le renseigne ensuite sur le type de pathologie :

  • les anticorps anti-ADN et les anticorps anti-Sm sont caractéristiques d’un lupus érythémateux disséminé ;
  • les anticorps anti-SSA et anti-SSB vont dans le sens d’un syndrome de Gougerot-Sjögren ;
  • les anticorps anti-centromères indiquent une sclérodermie localisée ou un syndrome de Crest ;
  • les anticorps anti-JO1 sont spécifiques des polymyosites ;
  • les anticorps anti-Scl70 sont caractéristiques de la sclérodermie systémique. 
Le dosage des anticorps anti-nucléaires
Titres des anticorps anti-nucléaires Interprétation clinique
1/80 Peu significatif
Jusqu'à 1/320 Faible
1/640 Significatif
Au-delà de 1/640 Fort