Sommaire

Le DMSO, ou diméthylsulfoxide, est un solvant organique doté d'une action anti-inflammatoire et antalgique. Peu reconnu dans le monde médical, il serait pourtant un traitement de choix dans de nombreuses affections, notamment en cancérologie. Faisons le point.

Qu'est-ce que le DMSO ?

Le DMSO ou diméthylsulfoxide est un solvant organique soufré, produit par l'industrie du bois. C'est un liquide inodore, incolore au goût d'ail. Il est synthétisé en 1866 par le chimiste russe Alexander Saytsev.

L'odeur d'ail est liée à un produit de dégradation du DMSO nommé sulfure de diméthyle, composé que l'on trouve également dans l'ail et l'oignon. Le DMSO dissout de nombreux composés, il est miscible dans beaucoup de solvants organiques ainsi que dans l'eau. Il est utilisé en pharmaceutique et en chimie, pour ses propriétés de solubilisation des composés organiques. Il est également employé comme dégraissant industriel.

Il sert par ailleurs dans la cryoconservation des embryons, cellules souches, moelle osseuse et organes congelés destinés à la transplantation.

Diméthylsulfoxide et santé humaine

Au contact de la peau ou lorsqu'il est ingéré, le DMSO diffuse rapidement dans tout l'organisme. Il donne une odeur très particulière d'ail à l'haleine et à la peau.

À la fin des années soixante, il est mélangé à une teinture (Haematoxylon) utilisée dans l'identification de cellules tumorales. Le constat est le suivant : le DMSO peut traverser de nombreuses membranes et barrières biologiques, diffuser des composés au sein de l'organisme, et cibler les cellules cancéreuses en protégeant les cellules saines. D'autres études suggèrent que le DMSO potentialiserait certaines chimiothérapies et ouvrent vers une thérapie de potentialisation au DMSO.

Le DMSO est pourtant peu reconnu en tant que traitement médical et son efficacité est prouvée surtout pour la cystite interstitielle, en instillations intra-vésicales. Il est vendu par certains laboratoires en flacons et en rollers pour des applications cutanées.

Bienfaits prouvés et supposés du DMSO

Action antalgique et anti-inflammatoire du DMSO

Le DMSO est doté d'une action anti-inflammatoire et analgésique. Certaines personnes l'utilisent pour soulager les douleurs musculaires et articulaires. Des études montrent son efficacité dans le traitement de l'algodystrophie.

Le DMSO est utilisé dans le traitement de la cystite interstitielle en instillations intra-vésicales. La cystite interstitielle est caractérisée par des symptômes à type de douleur pelvienne, de mictions fréquentes avec levers nocturnes sans qu'une autre pathologie soit retrouvée, en particulier une infection urinaire. Le diagnostic est porté grâce à des prélèvements de la paroi vésicale au cours d'une cystoscopie, qui montrent un aspect typique.

DMSO : action détoxifiante et anti-oxydante

Il est, de surcroît, un puissant détoxifiant, par sa capacité à se lier aux métaux lourds comme le plomb, le mercure, le cadmium, ou le nickel et à entraîner leur élimination par les urines (on parle d'une action de chélateur). Il piège aussi certains radicaux libres ce qui en fait un bon anti-oxydant.

Diffusion de molécules dans l'organisme

Le DMSO pourrait transporter une grande quantité de  molécules et les diffuser dans l'organisme et à travers les membranes cellulaires. Cette propriété lui conférerait la vertu de potentialiser l'effet de toute molécule active. De plus, il ciblerait électivement les cellules cancéreuses. Ainsi, il pourrait être associé à la chimiothérapie afin de limiter sa toxicité.

Autres propriétés présumées du DMSO

Le DMSO aurait un rôle antitumoral et immunosuppresseur. Il aurait de surcroît une action anti-bactérienne ainsi qu'un effet vasodilatateur. Il serait efficace dans le traitement de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) et certaines affections rétiniennes. Enfin, le DMSO aurait une action sur certains troubles mentaux.

DMSO : quels effets indésirables ?

Le DMSO est déconseillé au cours de la grossesse et de l'allaitement car aucune étude n'a été réalisée sur le lien entre DMSO et malformations congénitales. La prise de DMSO par voie orale est déconseillée car elle pourrait être à l'origine d'effets secondaires importants comme des nausées, des douleurs abdominales, des maux de tête, des vertiges, de la fatigue, voire une déshydratation.

Le DMSO est à manipuler avec précaution et il vaut mieux éviter le contact direct (même avec des gants) et privilégier des récipients rigides en verre, métal ou céramique.

Enfin, dans le traitement de la cystite interstitielle, les instillations de DMSO ne peuvent être répétées trop fréquemment car le DMSO détruit les fibres de collagène ce qui peut entraîner une fibrose de la paroi de la vessie. Dans tous les cas, il vaut mieux se référer à un médecin avant toute tentative d'utilisation du DMSO à des fins thérapeutiques.