Sommaire

Un trouble ionique désigne un déséquilibre entre les entrées et les sorties des ions de l'organisme. Ces troubles peuvent être à l'origine de différents symptômes et, dans les formes les plus sévères, menacer le pronostic vital. Comment les déceler et les traiter ? On vous explique tout dans notre article.

Trouble ionique : définition

Un trouble ionique résulte d'un déséquilibre entre les ions présents dans l'organisme, du fait d'une inégalité entre leurs entrées et sorties. Aigus ou chroniques, les troubles ioniques sont fréquemment associés entre eux : les plus fréquents concernent le sodium, le potassium, le calcium et le magnésium.

La répartition des ions dans l'organisme

L'organisme comporte plusieurs secteurs dans lesquels se répartit l'eau présente dans le corps : le secteur intracellulaire contient à lui seul 2/3 de l'eau corporelle ; le secteur extracellulaire, lui, retient 1/3 de l'eau corporelle. Il est en outre divisé en un secteur plasmatique (sang circulant) et un secteur interstitiel.

L'organisme contient des électrolytes qui interviennent dans les échanges membraneux, l'excitabilité neuromusculaire ou encore le métabolisme :

  • les cations, chargés positivement : sodium (Na+), potassium (K+), calcium (Ca++), magnésium (Mg++) .
  • les anions, chargés négativement : sulfates, phosphates, acides inorganiques, protéinates, bicarbonates(HCO3), chlore (Cl-).

Troubles du sodium

Le sodium est le cation principal du secteur extra-cellulaire et sa concentration conditionne l'osmolarité (= nombre de molécules) extracellulaire.

Les variations de l'osmolarité provoquent des modifications de l'hydratation cellulaire par des flux hydriques entre les secteurs extra-cellulaire et intra-cellulaire. L'eau se déplace du milieu de plus faible osmolarité vers le milieu d'osmolarité plus forte.

Hypernatrémie

L'hypernatrémie correspond à une élévation du sodium plasmatique au-dessus de 145 mmol/l. Elle est toujours associée à une déshydratation intra-cellulaire.

Elle peut être causée par des pertes d'eau (pertes digestives, cutanées, ou rénales) ou rarement, un excès de sodium.

L'hypernatrémie se manifeste par les signes suivants :

  • soif intense, fièvre, muqueuses sèches, troubles neurologiques (agitation, convulsions, coma) ;
  • parfois déshydratation globale avec pli cutané, veines plates, hypotension, diminution de l'excrétion des urines.

Hyponatrémie

L'hyponatrémie désigne une baisse de sodium plasmatique en-dessous de 135 mmol/l. Elle peut être causée par :

  • dilution (apport ou réabsorption d'eau en excès);
  • rétention hydrosodée : insuffisance cardiaque, insuffisance hépatique, syndrome néphrotique.
  • perte de sodium.

Les manifestations cliniques sont un dégoût de l'eau, des nausées, des céphalées, des vomissements, puis dans les formes plus sévères un œdème cérébral avec troubles de la conscience.

Troubles du potassium

Hyperkaliémie

L'hyperkaliémie désigne un potassium plasmatique au-dessus de 5,5 mmol/l.

Elle est causée par une diminution de l'excrétion rénale de potassium, ou des apports trop importants.

Elle se manifeste par des phénomènes neuromusculaires : fatigue musculaire, paresthésies, crampes ou des troubles du rythme cardiaque qui peuvent menacer le pronostic vital.

Hypokaliémie

Une hypokaliémie correspond à un potassium plasmatique en-dessous de 3,5 mmol/l.

Elle est causée par une perte digestive ou rénale de potassium, ou encore une carence d'apport.

Elle se manifeste par :

  • des troubles neuromusculaires : parésie musculaire, modification des réflexes ostéotendineux ;
  • une constipation ;
  • des troubles du rythme cardiaque en dessous de 2,5 mmol/l.

Troubles du calcium

La régulation de la calcémie fait intervenir la PTH (parathormone) produite par les parathyroïdes, et la vitamine D (effet hypercalcémiant) ainsi que la calcitonine (effet hypocalcémiant).

Hypercalcémie

Elle est définie par un calcium plasmatique au-dessus de 2,60 mmol/l (utilisation de la calcémie corrigée ou mesure directe du calcium ionisé).

Elle peut être causée par une hyperparathyroïdie primitive ou par certains cancers.

Elle génère les symptômes suivants :

  • signes neurologiques : fatigue, troubles du comportement et de la vigilance, coma ;
  • vomissements, douleurs abdominales ;
  • une déshydratation avec pli cutané, tachycardie, hypotension ;
  • des troubles du rythme cardiaque.

Hypocalcémie

Elle est définie par un calcium plasmatique inférieur à 2,20 mmol/l.

Parmi les causes d'hypocalcémie, on peut citer une hypoparathyroïdie, un déficit en vitamine D, ou certains médicaments.

Elle se manifeste par des signes d'hyperexcitabilité neuromusculaire : fourmillements des mains et des pieds, crises de tétanie, convulsions et des troubles du rythme cardiaque.

Troubles du magnésium

Hypermagnésémie

C'est un trouble ionique rare, elle désigne un magnésium plasmatique supérieur à 1,05 mmol/l. Elle est retrouvée surtout dans les insuffisances rénales ou lors d'un apport médicamenteux de magnésium trop important.

Elle se manifeste pour des valeurs élevées, par des signes neuromusculaires, nausées, céphalées, et manifestations cardiovasculaires (hypotension, troubles du rythme cardiaque).

Hypomagnésémie

Elle désigne un magnésium plasmatique inférieur à 0,5 mmol/l. Elle peut être provoquée par pertes digestives ou apports alimentaires insuffisants, ou par pertes rénales.

Les manifestations cliniques sont les suivantes :

  • signes neuromusculaires : fatigue musculaire, convulsions, coma ;
  • troubles du rythme cardiaque ;
  • diarrhées chroniques.

Troubles ioniques : leur traitement

Le traitement comporte :

  • une prise en charge de la cause : traitement de la maladie en cause, arrêt des apports ;
  • une correction spécifique du trouble ionique :
    • en cas de déficit : apport oral ou intraveineux ;
    • en cas d'excès : restriction hydrique (hypernatrémies), médicaments favorisant l'élimination de l'ion. Dans les cas extrêmes une dialyse peut être nécessaire.
  • une correction du trouble de l'hydratation associé (diurétiques, perfusions de solutés).
  • un traitement des troubles du rythme cardiaque en cas de troubles graves du potassium ou du magnésium.

Ces pros peuvent vous aider