Effets secondaires de la méthadone

Sommaire

La méthadone est un médicament opioïde prescrit comme traitement de substitution pour les personnes dépendantes aux opiacés. Voici tout ce qu'il faut savoir sur ce médicament, sa posologie, ses effets secondaires et ses contre-indications.

Qu'est-ce que la méthadone ?

La méthadone est un médicament analgésique de la famille des opioïdes, synthétisé en 1937. Elle est utilisée comme traitement de substitution chez les personnes présentant une dépendance aux opiacés. Utilisée en France depuis les années 1960 pour le traitement de l'héroïnomanie, elle est disponible légalement depuis 1995 par le biais de centres spécialisés.

Son mode d'action est lent, ce qui limite la montée présente avec d'autres voies d'administration tout en empêchant le syndrome de manque. La substitution, associée à un accompagnement psychologique, a pour objectif la diminution partielle, puis l'arrêt total des consommations.

La prescription initiale ne peut être réalisée que par un médecin exerçant dans des centres spécialisés dans les addictions (CSAPA, CSST) ou un établissement hospitalier spécialisé. Par la suite, une délégation peut être faite afin que le traitement soit prescrit par un médecin de ville.

La méthadone existe sous deux formes : en sirop ou en gélules. En début de traitement, seule la forme sirop peut être prescrite. La forme gélule est disponible lorsque la personne est considérée comme stabilisée, après un an minimum de traitement.

Méthadone : quels sont ses effets indésirables ?

Effets secondaires les plus courants de la méthadone

La méthadone peut entraîner un certain nombre d'effets secondaires de fréquence variable, un grand nombre disparaissant après l'initiation du traitement :

  • effets neuro-psychiques : euphorie, agitation, insomnie, vertiges, somnolence, maux de tête, altération de la perception visuelle ;
  • effets urologiques : difficultés à uriner, rétention d'urines, troubles de la libido ;
  • effets cutanés : hypersudation ;
  • troubles digestifs : bouche sèche, perte d'appétit, nausées, vomissements, constipation, diarrhées ;
  • effets cardiovasculaires :  hypotension artérielle, baisse de le fréquence cardiaque, palpitations ;
  • caries dentaires du fait de la présence de sucre dans la forme sirop.

Méthadone : effets respiratoires et cardiovasculaires graves

Rarement, la méthadone peut être responsable de graves manifestations respiratoires et cardiovasculaires (dépression respiratoire). Au-delà de 120 mg/jour, il existe un risque d'allongement de l'intervalle QT (paramètre mesuré sur l'électrocardiogramme) et de troubles du rythme cardiaque (torsades de pointe). Ce risque est favorisé par une hypokaliémie (baisse du taux de potassium sanguin), une fréquence cardiaque basse ou un allongement préexistant de l'intervalle QT.

Surdosage de méthadone

Le risque de surdose existe chez un individu naïf d'opiacés ou peu tolérant à la méthadone : la dose mortelle se situe à partir de 20-30 mg et chez l'enfant, la dose létale est de 1 mg/kg (ingestion accidentelle).

Les signes de surdosage sont les suivants : somnolence, myosis (rétrécissement du diamètre de la pupille), dépression respiratoire, hypotension artérielle, baisse de la fréquence cardiaque, coma, apnée.

Interactions médicamenteuses et contre-indications liées à la méthadone

Les médicaments à ne pas associer à la méthadone sont :

  • les agonistes-antagonistes morphiniques, qui diminuent l'effet antalgique et risquent d'entraîner un syndrome de sevrage : buprénorphine, nalbuphine, pentazocine, naltrexone ;
  • les dépresseurs du système nerveux central, ils majorent le risque de dépression respiratoire : autres analgésiques morphiniques, médicaments contenant de la codéine (attention aux antitussifs), benzodiazépines, autres médicaments sédatifs ;
  • les inducteurs enzymatiques qui augmentent ou diminuent les effets de la méthadone :
    • les anticonvulsivants, certains antibiotiques et antirétroviraux réduisent l'effet de la méthadone ;
    • certains antidépresseurs (ISRS, Cimetidine) entraînent un risque de surdosage ;
  • les médicaments qui majorent le risque de troubles du rythme cardiaque : anti-arythmiques, bradycardisants, sultopride, certains neuroleptiques, antiparasitaires, béta-bloquants, hypokaliémiants (diurétiques, laxatifs, corticoïdes).

Il est déconseillé de prendre de la méthadone pour un jeune de moins de 15 ans, pour une personne souffrant d'insuffisance respiratoire grave ou étant intolérante au fructose (syndrome de malabsorption du glucose et du galactose, déficit en sucrase-isomaltase, en raison de la présence de saccharose) ou en cas de traitement concomitant par un agoniste-antagoniste. Enfin, l'association méthadone-alcool entraîne une majoration de la sédation et une association méthadone-naltrexone provoque un risque de syndrome de sevrage.

Méthadone : prévention et bilan pré-thérapeutique

Les effets secondaires peuvent être prévenus :

  • par la recherche de contre-indications par le médecin, lors de l'instauration du traitement et tout au long du traitement  ;
  • par une bonne hygiène bucco-dentaire afin de limiter le risque de caries ;
  • en évitant la conduite et l'utilisation de machines particulièrement en début de traitement ;
  • par la diminution de la dose de manière progressive, en respectant un intervalle d'au moins une semaine avant de poursuivre la réduction, afin d'éviter un syndrome de sevrage lors d'un arrêt brutal du traitement.

En cas de suspicion de surdosage, appeler le 15. Le traitement du surdosage fait appel à des mesures de réanimation et à l'administration d'un antagoniste des opiacés, la naloxone.

Avant l'instauration du traitement, le médecin procède au bilan suivant :

  • recherche des antécédents personnels et familiaux de syncope et de mort subite, de maladie des coronaires, de diabète, de tabagisme, d'anomalie du bilan lipidique, d'hypertension artérielle ;
  • examen clinique complet ;
  • analyses sanguines pour bilan métabolique et ionogramme ;
  • électrocardiogramme, particulièrement pour des doses importantes.

Ces pros peuvent vous aider