Néphrites interstitielles aiguës

Sommaire

La néphrite interstitielle aiguë est une inflammation transitoire du tissu rénal fonctionnel. À l'origine d'un œdème qui peut être douloureux, cette atteinte se manifeste généralement par de fortes douleurs au niveau du dos, associées à des problèmes rénaux. On dénombre plusieurs types de néphrites interstitielles aiguës selon leur origine. Explications.

Qu'est-ce que la néphrite interstitielle aiguë ?

Rappel anatomique du rein

Le rein est un organe de filtration sanguine : il permet de filtrer le sang grâce à des structures pelotonnées appelées glomérules rénaux. C'est à ce niveau que l'urine définitive est fabriquée. Le rein est donc composé de tissu fonctionnel qui comprend les glomérules rénaux et de tissu de soutien.

Définition de la néphrite interstitielle aiguë

La néphrite interstitielle aiguë est définie par une atteinte inflammatoire du tissu parenchymateux (fonctionnel) du rein. Cet état est très souvent transitoire et guérit spontanément dans la plupart des cas, mais il peut parfois occasionner des dysfonctionnements rénaux graves, notamment chez la personne âgée.

Causes de la néphrite interstitielle aiguë

Différents types de néphrites interstitielles aiguës sont observées ; elles varient selon leur origine.

Cause médicamenteuse

Dans la très grande majorité des cas, les néphrites interstitielles aiguës sont d'origine médicamenteuse et guérissent spontanément avec l'arrêt des substances incriminées. Parmi les molécules souvent mises en cause, on retrouve :

  • les antibiotiques (de la famille des bêta-lactamines ou des sulfamides) ;
  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ;
  • certains diurétiques ;
  • certains médicaments qui traitent l'acidité gastrique (les IPP sont accusés d'être responsables de néphrites interstitielles aiguës, notamment chez les sujets âgés et polymédiqués, mais il s’agit d’une complication rare quoique probablement sous-estimée, estiment les spécialistes).

Cause infectieuse

Plus rarement, les néphrites interstitielles aiguës peuvent être provoquées par des agents infectieux, comme des bactéries ou des virus.

Néphrite interstitielle aiguë : la cause auto-immune

Certaines maladies auto-immunes (affections où le système immunitaire est défaillant et attaque les composants de l'organisme) comme le lupus peuvent parfois provoquer des atteintes rénales.

Les autres causes liées à la néphrite interstitielle aiguë

Très rarement, des atteintes malignes peuvent provoquer des néphrites interstitielles aiguës. La prise de certains toxiques, comme la cocaïne, peuvent également engendrer des dégâts au niveau du tissu fonctionnel du rein. Ces causes restent toutefois rarissimes.

Lire l'article Ooreka

Symptômes de la néphrite interstitielle aiguë

La néphrite interstitielle aiguë est une inflammation du tissu fonctionnel du rein qui peut provoquer un œdème très douloureux, car les structures rénales ne sont pas extensibles. L'inflammation peut donc favoriser de fortes douleurs et des problèmes rénaux, parmi lesquels on retrouve généralement :

  • la présence de sang dans les urines (hématurie) ;
  • une oligurie (diminution du volume des urines) ;
  • de la fièvre ;
  • un rash cutané (éruption cutanée généralisée).

Diagnostic de la néphrite interstitielle aiguë

L'élément incontournable du diagnostic reste la biopsie rénale. Elle est surtout utilisée quand l'étiologie de la néphrite semble incertaine. L'étude des signes cliniques et l'interrogatoire approfondi du patient permettent, le cas échéant, de pouvoir mettre en cause la prise médicamenteuse. L'imagerie médicale montre parfois une augmentation de la taille des reins et une hyperéchogénicité des structures rénales.

Prévention et traitement de la néphrite interstitielle aiguë

La néphrite interstitielle aiguë est une affection spectaculaire, mais qui guérit généralement en quelques jours quand les causes sont traitées rapidement. L'éviction du médicament en cause ou le traitement antibiotique d'une affection bactérienne suffisent en effet le plus souvent à enrayer l'inflammation.

Toutefois, chez les personnes âgées, ce type de néphrite peut parfois évoluer en insuffisance rénale. Une dialyse sera alors proposée pour aider les reins à fonctionner normalement. La prise de corticoïdes peut être envisagée dans les néphrites interstitielles aiguës liées aux maladies auto-immunes, même si leur utilisation reste aujourd'hui encore discutée.

En cas de néphrite interstitielle aiguë médicamenteuse, le médicament impliqué doit absolument être évité. Une nouvelle prise pourrait à nouveau conduire à des symptômes similaires et des complications.

Aussi dans la rubrique :

Types & classification

Sommaire

Médicaments contre les infections et l’inflammation

Artemisinine Antibiotiques Antiseptiques Anti-inflammatoires Anti-fongiques Corticoïdes
Voir 1 article de plus

Médicaments contre les maux de l’hiver

Anti-tussifs Collutoires

Médicaments anticoagulants

Anticoagulants Antithrombotiques

Médicaments diurétiques

Diurétiques

Médicaments contre les problèmes cardiaques

Antiarythmiques

Médicaments contre les troubles osseux

Bisphosphonate

Médicaments contre les troubles digestifs

Antiémétiques

Médicaments anti-cancéreux

Antigènes Anthracyclines

Médicaments antagonistes

Médicaments antagonistes

Ces pros peuvent vous aider