Sommaire

Le tétanos est une maladie infectieuse grave et potentiellement mortelle, due à une neurotoxine produite par la bactérie Clostridium tetani qui peut pénétrer dans l'organisme par une simple plaie, même minime (comme une écharde ou une piqûre de rosier).

La vaccination antitétanique étant le seul moyen efficace pour se protéger de la maladie, elle est largement utilisée partout dans le monde depuis plus de 60 ans et elle est recommandée pour tous, dès l'âge de 2 mois. Que savez-vous de ce vaccin ? On fait le point dans notre article.

Vaccin antitétanique : caractéristiques

Le vaccin antitétanique est un vaccin préventif obligatoire en France pour les enfants de moins de 18 mois, depuis la loi du 24 novembre 1940. La généralisation de cette vaccination a permis de restreindre les contaminations. Les rares cas de tétanos recensés ces dernières années (environ 0,5 cas par an pour 1 million d'habitants) concernaient le plus souvent des sujets non ou mal vaccinés.

Suspension injectable en seringue préremplie

Le vaccin antitétanique contient une anatoxine, c'est-à-dire la neurotoxine de la bactérie qui a subi un traitement d'atténuation jusqu'à ce qu'elle perde sa toxicité tout en conservant sa spécificité antigénique.

Le vaccin antitétanique est délivré sans ordonnance dans les pharmacies. S'il est prescrit, l'Assurance maladie le rembourse à 65 % et les mutuelles prennent en charge les 35 % restants. Il peut être injecté par voie intramusculaire ou sous-cutanée par un médecin généraliste, dans un centre de protection maternelle et infantile (PMI) ou un dispensaire (il y est gratuit dans les centres de vaccination pour les personnes sans mutuelle).

Lire l'article Ooreka

Deux injections et des rappels tout au long de la vie 

La primo-vaccination nécessite 2 injections à 1 ou 2 mois d'intervalle, et un rappel 6 à 12 mois après la deuxième injection.

Plusieurs combinaisons de vaccins possibles

Le vaccin contre le tétanos peut être combiné à d'autres vaccins dans une même seringue, ce qui simplifie l'administration des vaccinations recommandées.

Selon la situation vaccinale du patient, le médecin peut proposer :

  • un vaccin trivalent : diphtérie+tétanos+poliomyélite (DTPolio, Revaxis®, Influvac®) ;
  • un vaccin tétravalent : diphtérie+tétanos+poliomyélite+coqueluche (Boostrix tetra®, Infanrix tetra, Tetravac®, Repevax®) ou un vaccin tétravalent protégeant contre la grippe saisonnière (Influvac Tetra® - indiqué à partir de 18 ans, il est à distinguer d'Influvac® -, Vaxigrip Tetra® ou Fluarix Tetra®) ;
  • un vaccin pentavalent : diphtérie+tétanos+poliomyélite+coqueluche+haemophilus influenzae (Infanrix quinta, Pentavac®) ;
  • un vaccin bivalent grippe+tétanos (Tetagrip®) ;
  • un vaccin hexavalent : diphtérie+tétanos+poliomyélite+coqueluche+hépatite B+haemophilus influenzae (Infanrix Hexa®, Hexyon® et Vaxelis®).

Il existait un vaccin monovalent avec le tétanos seul (vaccin antitétanique Pasteur®) mais il n'est plus commercialisé depuis 2019 (source : Ministère des Solidarités et de la Santé).

Vaccin antitétanique : les recommandations vaccinales 

Recommandations officielles

Le calendrier vaccinal officiel 2018 recommande :

  • Une primo-vaccination :
    • pour le nourrisson : 2 injections à l’âge de 2 et 4 mois, suivies d’un rappel à l’âge de 11 mois ;
    • pour l'adulte non vacciné ou insuffisamment vacciné : 2 injections à un mois d'intervalle puis à un rappel 6 à 12 mois après la deuxième injection.
  • Des rappels de vaccination :
    • chez l'enfant, à 6 ans ;
    • puis entre 11 et 13 ans (avec un vaccin combiné diphtérie, tétanos, poliomyélite et coqueluche à dose réduite : dTcaPolio)
    • chez l'adulte, tous les 20 ans : à 25 ans (pour les personnes âgées de plus de 25 ans n’ayant pas reçu ce rappel, un rattrapage avec un vaccin dTcaPolio pourra être proposé jusqu’à l’âge de 39 ans révolus), à 45 ans et à 65 ans ;
    • chez les personnes âgées, à 75 ans, 85 ans et 95 ans (intervalle de 10 ans à partir de 65 ans, compte tenu de la diminution de l'immunité).

Cas particuliers

En cas de plaie souillée ou suspecte et si le dernier rappel remonte à plus de 5 ans, une vaccination supplémentaire est conseillée. Elle peut, dans certains cas, être complétée par l'injection de gammaglobulines antitétaniques (anticorps).

En cas de dépassement des dates de rappel, deux injections à un mois d'intervalle suffisent à restaurer l'immunité.

Santé publique France rappelle que, si l'infection est effectivement devenue très rare dans notre pays, elle tue encore. Entre 2012 et 2017, on a recensé seulement 35 cas de tétanos (8 ont été mortels) et dans plus de deux tiers des cas il s'agissait de personnes âgées de plus de 70 ans.

Lire l'article Ooreka

Effets secondaires et précautions d'emploi du vaccin antitétanique

De rares effets secondaires

Les effets secondaires du vaccin antitétanique sont rares et de courte durée (1 à 2 jours). On peut observer des réactions au point d'injection (rougeur, douleur, nodule) et, plus rarement, de la fièvre, des ganglions, des maux de tête ou des vertiges. Ces symptômes peuvent être atténués par une prise de paracétamol (Efferalgan, Doliprane, Dafalgan).

Pas de contre-indication majeure

Le vaccin antitétanique n'a aucune contre-indication majeure et peut être administré pendant la grossesse ou l'allaitement. En cas de fièvre élevée ou de maladie aiguë, il est préférable de différer la vaccination.

La réponse immunitaire au vaccin peut être diminuée par les traitements immunosuppresseurs comme la radiothérapie ou la chimiothérapie.

En cas de contre-indication à la vaccination contre la coqueluche (suite à la survenue d'une encéphalopathie d’étiologie inconnue dans les 7 jours suivant une vaccination antérieure par un vaccin contenant la valence coquelucheuse), les enfants âgés entre 6 mois et 6 ans révolus concernés peuvent bénéficier du vaccin diphtérique et tétanique adsorbé. Pour obtenir ce vaccin, le médecin prescripteur doit en faire la demande en remplissant un formulaire spécifique à transmettre au laboratoire Sanofi Pasteur Europe selon les modalités pratiques décrites dans le document. Le vaccin DT adsorbé est ensuite livré à la pharmacie mentionnée sur le formulaire.

Lire l'article Ooreka

Ces pros peuvent vous aider