Sommaire

La clé d'une bonne santé passe par un système immunitaire efficace, capable de nous protéger contre les petits maux ou les affections plus sérieuses. Découvrons-en plus sur celui-ci et sur la manière dont on peut le stimuler en cas de faiblesse !

Système immunitaire : caractéristiques

Définition

Le système immunitaire correspond à l'ensemble des défenses de notre corps chargées de nous préserver des organismes pathogènes qui nous menacent : des virus, des bactéries, des champignons ou des parasites.

Il a également pour mission de détruire les cellules qui deviennent anormales, comme les cellules cancéreuses.

Le système immunitaire regroupe à la fois les organes impliqués dans l'immunité, appelés organes lymphoïdes, les cellules de défenses – les globules blancs - et les molécules produites dans le cadre des réactions immunitaires (les anticorps par exemple).

Présentation des cellules immunitaires

Il existe une grande variété de cellules immunitaires, aux rôles complémentaires. Certaines font partie de la réponse immunitaire innée, qui représente la première ligne de défense de notre organisme, tandis que les autres appartiennent à la réponse immunitaire acquise. Celle-ci est plus lente à se mettre en place mais très efficace ; elle permet de garder en mémoire les organismes pathogènes déjà rencontrés pour une réaction optimale lors d'une future rencontre.

Les cellules de la réponse immunitaire innée sont :

  • les granulocytes neutrophiles ;
  • les granulocytes éosinophiles ;
  • les monocytes/macrophages ;
  • les granulocytes basophiles ;
  • les mastocytes.

La plupart de ces cellules pratiquent la phagocytose : elles ingèrent les intrus pour les neutraliser.

Les types de lymphocytes impliqués dans la réponse immunitaire

Les cellules de la réponse immunitaire acquise sont :

  • les lymphocytes T. Ils sont divisés en deux groupes : les lymphocytes T cytotoxiques, capables d'éliminer des cellules infectées ou cancéreuses, et les lymphocytes T auxiliaires, qui apportent un soutien aux précédents ;
  • les lymphocytes B, qui produisent des anticorps capables de se fixer sur des molécules portées par les éléments étrangers (les antigènes) pour permettre leur phagocytose ;
  • les lymphocytes NK, capables de lyser, c'est-à-dire d'entraîner la destruction de cellules modifiées. Elles sont surnommées « cellules tueuses naturelles ».

Les organes lymphoïdes

On distingue les organes lymphoïdes primaires, qui assurent la production ou à la maturation des globules blancs des organes lymphoïdes secondaires, où les lymphocytes sont mis en contact avec les organismes pathogènes et entrent en action :

  • les organes lymphoïdes primaires sont la moelle osseuse, lieu de formation des globules blancs, et le thymus, où les lymphocytes T deviennent matures ;
  • les organes lymphoïdes secondaires sont les ganglions lymphatiques, disséminés dans l'ensemble de l'organisme, la rate, mais aussi les amygdales, l'appendice...

Renforcement du système immunitaire

Causes de son affaiblissement

L’efficacité du système immunitaire peut être altérée par différents facteurs, comme une mauvaise hygiène de vie (une alimentation déséquilibrée, le manque de sommeil ou d'activité physique), le stress, la consommation excessive d'alcool, le tabagisme... Cet affaiblissement de nos défenses immunitaires nous fragilise par rapport aux infections : les épisodes de rhume, de gastro-entérite, etc. peuvent alors s’enchaîner. Une fatigue constante est ressentie. Il est temps d'agir pour le renforcer !

Booster ses défenses

En cas de déficience du système immunitaire, il est important de veiller à ses apports vitaminiques et minéraux, grâce à une alimentation riche et variée, éventuellement complétée par la prise de compléments alimentaires :

  • La vitamine D : Cette vitamine provient essentiellement d'une production au niveau de la peau lors de l'exposition aux rayons du soleil. Ainsi, les carences sont courantes en hiver. Cette vitamine est indispensable à l'activation des lymphocytes T : il est donc conseillé de prendre un complément alimentaire à la mauvaise saison. D'autres vitamines jouent un rôle important pour l'immunité : la vitamine A, la vitamine E et la vitamine C.
  • Du côté des minéraux, le zinc et le sélénium renforcent le système immunitaire.
  • Les probiotiques, ces bactéries qui viennent enrichir notre flore intestinale, contribuent également à notre immunité. Ils sont présents dans les yaourts, mais également dans des produits végétaux comme la choucroute, le kéfir, des produits issus du soja (tempeh, miso, natto...).
  • Enfin, des plantes, comme la chorella (une algue verte), l'échinacée ou le ginseng peuvent stimuler nos défenses immunitaires.

Dans le contexte de l'épidémie de COVID-19, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) met en garde contre la consommation de certains compléments alimentaires contenant des plantes susceptibles de perturber les défenses naturelles de l'organisme destinées à lutter contre les infections comme celle causée par le coronavirus, y compris l’harpagophytum, l'échinacée, le curcuma, la réglisse, etc. Ils restent néanmoins utiles en prévention mais l'Anses recommande de les arrêter si les premiers symptômes du coronavirus font leur apparition.