Sommaire

La vitamine C ou acide ascorbique est indispensable au bon fonctionnement de notre organisme. Elle est apportée par l'alimentation et dans certaines circonstances, un apport supplémentaire par des médicaments ou des compléments alimentaires peut être conseillé.

Certains consommateurs utilisent quotidiennement des doses importantes de cette vitamine pour ces effets bénéfiques. Il existe cependant des doses maximales à ne pas dépasser pour éviter des risques d'effets non désirés. Un point sur les risques de surdosage en vitamine C s'impose.

Circonstances d'un surdosage en vitamine C

L'apport journalier recommandé (AJR) en vitamine C, pour un sujet adulte en bonne santé, varie selon les pays de 60 à 120 mg par jour. En France, l'Agence Nationale de Sécurité des Médicaments (ANSM) recommande un minimum d'apport journalier en vitamine C en fonction de l'âge :

  • 35 mg pour les nourrissons (< 1 an).
  • 35 à 40 mg pour les enfants de 1 à 3 ans.
  • 40 à 60 mg pour les enfants de 4 à 12 ans.
  • 60 à 100 mg pour les adolescents et les adultes.

Des apports journaliers supplémentaires (de 100 à 500 mg pour l'enfant et de 500 mg à 1 g pour l'adulte) sont conseillés dans certaines circonstances où l'alimentation ne comble pas les besoins : fatigue, stress, alcoolisme, tabagisme, activité physique intense, infections, mauvaise assimilation du fer...

Depuis 1969, des publications de recherches scientifiques comme celles de Linus Pauling, prix Nobel de chimie américain, préconisent des cures à doses élevées (1 à 10 g/jour) de vitamine C pour prévenir et traiter les maladies cardiovasculaires, les maladies infectieuses virales et bactériennes ou certains cancers. Mais ces recherches font l'objet de nombreuses controverses.

D’après les études réalisées jusqu’à présent, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA) a estimé que les données disponibles étaient insuffisantes pour fixer un apport maximal tolérable (AMT) pour la vitamine C.

Cependant, les autorités médicales nord-américaines ont fixé une dose maximale pour un adulte à 2 000 mg par jour, en fonction d'un seuil d'apparition d'effets secondaires.

Surdosage en vitamine C : quels risques ?

La vitamine C, utilisée à forte dose (jusqu'à 10 g/jour), n'a pas de toxicité démontrée scientifiquement. En cas d'apport supérieur aux besoins, l'excès, qui n'est pas utilisé par l'organisme, est facilement et rapidement éliminé dans les urines.

Toutefois, une étude américaine datant de 2001, montre que la vitamine C prise en excès, favorise la production de molécules capables de modifier l'ADN (acide désoxyribonucléique) des cellules. Les conséquences de ces modifications sont encore mal connues.

L'utilisation de doses excessives de vitamine C peut entraîner des effets indésirables chez certains sujets sensibles :

  • Une prise quotidienne supérieure à 1 g peut produire : des troubles digestifs (brûlures gastriques, diarrhée, nausées,vomissements), dus à son acidité et des calculs ou sédiments d'oxalate, d'urate ou de cystéine dans le rein, produits par le métabolisme de la vitamine C en acide oxalique. Ces effets sont généralement peu importants et diminuent rapidement à l'arrêt ou à la diminution de la supplémentation en vitamine C.
  • Avec des doses supérieures à 2 g par jour, la vitamine C peut fausser les dosages biologiques de la créatinine (déchet produit par les muscles) et du glucose (sucre) sanguin et urinaire. 
  • Avec des doses supérieures à 3 g par jour, il existe un risque d'hémolyse (destruction des globules rouges) chez les sujets déficients en glucose-6-phosphate déshydrogénase (déficience enzymatique héréditaire).
  • À forte dose ou par voie injectable, la vitamine C associée à la déféroxamine, médicament utilisé en cas d'hémochromatose (surcharge en fer), peut provoquer des troubles cardiaques. 

Des prises de doses très importantes de vitamine C ont fait l'objet de rapports d'observations médicales de malformations congénitales, d'athérosclérose, et de stress oxydant accru, mais aucun de ces problèmes n'a été confirmé de nos jours. 

Ces pros peuvent vous aider