Sommaire

Les bandelettes urinaires sont des tests utilisés pour une analyse rapide de détection ou de mesure de certains éléments contenus dans l'urine. Ce sont des outils d'aide au diagnostic précoce ou de surveillance de plusieurs pathologies, en complément d'un examen clinique.  

À quoi servent les bandelettes urinaires et dans quels cas sont-elles utilisées ? Le point dans notre article.

Bandelettes urinaires : qu'est-ce que c'est ?

La bandelette urinaire a la forme d'une tige longue de quelques centimètres et recouverte, dans sa partie supérieure (zone de test) d'une ou plusieurs petites plages carrées en papier buvard de différentes couleurs :

  • Ces plages sont imprégnées de réactifs chimiques secs correspondant à divers éléments.
  • Quand elles sont mises en contact brièvement avec l'urine, elles peuvent changer de couleur, après un court délai, en présence de ces éléments.
  • Le résultat du test est interprété par comparaison visuelle à une échelle colorimétrique ou avec un lecteur de bandelettes automatique.

Les bandelettes urinaires sont commercialisées en lots (10 à 100 bandelettes) dans des flacons en verre coloré ou en métal pour les protéger de la lumière et de l'humidité.

On peut les acheter sans ordonnance en pharmacie, dans les magasins de matériel médical ou sur Internet au prix de 10 à 15 € pour 10 bandelettes, selon le type de bandelette. Elles ne sont généralement pas remboursées.

Les principaux éléments analysés avec une bandelette urinaire sont :

  • le pH (degré d'acidité) ;
  • la densité (poids spécifique) ;
  • les protéines (comme l'albumine) ;
  • les leucocytes (globules blancs) ;
  • les hématies (globules rouges) ;
  • l'hémoglobine (protéine rouge du sang) ;
  • les nitrites (substances produites par certains germes) ;
  • le glucose (sucre) ;
  • les corps cétoniques (déchets toxiques issus du métabolisme des matières grasses) ;
  • la bilirubine (produit de dégradation de l'hémoglobine par le foie)  ;
  • l'urobilinogène (produit de réduction de la bilirubine par des bactéries intestinales).

Certaines bandelettes permettent la recherche simultanée de ces 11 éléments, d'autres sont spécifiques à un ou quelques éléments. 

​Utilisation des bandelettes urinaires

Les bandelettes urinaires sont souvent utilisées par les médecins ou par leurs patients eux-mêmes, pour révéler une pathologie ou pour surveiller son évolution dans différentes circonstances : bilan de santé de routine, grossesse, diabète, bilan préopératoire, douleurs abdominales ou lombaires évocatrices de calcul rénal ou d'infection urinaire, fièvre inexpliquée...

Quelques exemples d'utilisation de test urinaire par les bandelettes :

  • suivi de la grossesse, recherche des protéines (protéinurie) ou du glucose (glycosurie) ;
  • détection ou suivi du diabète, recherche du glucose et des corps cétoniques ; 
  • maladies du foie et des voies biliaires, recherche de bilirubine et d'urobilinogène ;
  • maladies rénales (calculs, tumeurs, insuffisance rénale), recherche de sang, mesure du pH et de la densité ;
  • infection urinaire, recherche de leucocytes, de nitrites et de sang.

Interprétation des résultats donnés par la bandelette urinaire

Les résultats d'une bandelette urinaire détectent la présence ou non d'un ou plusieurs éléments et donnent une indication de leurs concentrations selon une échelle de valeurs correspondant à chaque élément (résultat semi-quantitatif) :

  • Ils doivent toujours être complétés par un interrogatoire et un examen médical effectué par le médecin qui prescrit l'analyse.
  • L'interprétation des résultats dépend des circonstances de la prescription (recherche, évaluation ou surveillance d'une pathologie).
  • Si la concentration en une substance est élevée, la présence d'une pathologie est probable, mais une bandelette urinaire normale ne garantit pas l'absence de pathologie. Il est souvent nécessaire de faire des examens complémentaires pour confirmer une maladie.

Avant d’interpréter le test, il est important de s’assurer que certaines circonstances extérieures n'ont pas faussé les résultats :

  • les conditions d'asepsie du prélèvement d'urine (l'urine ne doit pas être souillée par des éléments extérieurs) ; 
  • l'heure du prélèvement (urine plus ou moins diluée) ;
  • le délai entre le prélèvement et le test (il doit être court : moins de 2 heures) ;
  • l’alimentation ou les médicaments pris avant le prélèvement ;
  • l'utilisation de bandelettes périmées.

Aussi dans la rubrique :

Types & classification

Sommaire

Médicaments contre les infections et l’inflammation

Artemisinine Anti-inflammatoires Corticoïdes Antiseptiques Antibiotiques Anti-fongiques
Voir 1 article de plus

Médicaments contre les maux de l’hiver

Anti-tussifs Collutoires

Médicaments anticoagulants

Antithrombotiques Anticoagulants

Médicaments diurétiques

Diurétiques

Médicaments contre les problèmes cardiaques

Antiarythmiques

Médicaments contre les troubles osseux

Bisphosphonate

Médicaments contre les troubles digestifs

Antiémétiques

Médicaments anti-cancéreux

Anthracyclines Antigènes

Médicaments antagonistes

Médicaments antagonistes

Ces pros peuvent vous aider