Sommaire

Le gel hydroalcoolique est un antiseptique utilisé pour l'hygiène des mains. Découvrons ensemble quelles sont ses utilisations possibles et s'il présente des dangers.

Gel hydroalcoolique : définition

On appelle gel hydroalcoolique un produit désinfectant cutané qui permet le nettoyage des mains tout en prévenant les risques de transmission de champignons, de bactéries et de virus.

Les gels hydroalcooliques sont très utilisés aujourd'hui, que ce soit dans le domaine public et dans le domaine privé.

Gel hydroalcoolique : utilisations

L'utilisation d'un gel hydroalcoolique est préconisée :

  • Partout où le nettoyage des mains à l'eau et au savon est impossible.
  • Dans le domaine hospitalier pour lutter contre la transmission de maladies nosocomiales pendant les soins mais également lors d'un séjour en clinique ou à l'hôpital.
  • Pour diminuer la prévalence des staphylococcus aureus (staphylocoques dorés) résistants à la méticilline (SDRM).
  • Afin de prévenir la transmission d'herpès, de gastro-entérite, de grippe.

Passage aux toilettes publiques, utilisation des transports en commun, contact avec une surface à risque élevé de contamination ou contaminée, éternuement, mouchage sont autant d'occasions qui peuvent nécessiter l'utilisation d'un gel hydroalcoolique.

Pour plus d'efficacité, il est nécessaire de se frotter les mains avec une solution désinfectante jusqu'à ce que la peau soit totalement sèche (entre 30 et 40 secondes).

Toutefois, l'utilisation d'un gel hydroalcoolique ne protège pas à 100 % contre les virus, bactéries et champignons qui peuvent se transmettre autrement que par le contact des mains.

Gel hydroalcoolique : danger pour la santé ?

Un gel hydroalcoolique contenant du bisphénol A peut représenter un danger pour la santé, ce qui est différent pour un gel hydroalcoolique sans bisphénol A :

  • En l'état actuel des connaissances, il n'existe pas de risques reprotoxiques ni cancérogènes liés à l'utilisation normale d'un gel hydroalcoolique sans bisphénol A, ni même de risques neurotoxiques.
  • L'éthanol, l'alcool isopropylique - dans la mesure où leur concentration n'excède pas 60 % - ne représentent pas de risque sanitaire.
  • Les risques d'inhalation de l'éthanol ou de pénétration dans l'organisme par voie cutanée sont jugés extrêmement rares par l'ANSM lors de l'utilisation d'un gel hydroalcoolique, de même que les risques d'allergies.

Il est recommandé d'opter pour un gel hydroalcoolique répondant aux normes en vigueur en termes d'antiseptiques et de désinfectants pour la santé humaine, d'antibactéricide ou encore d'antifongique.

Parmi ces normes notées en clair sur l'emballage, on retrouve par exemple NF EN 14476, NF EN 1040 et NF EN 1500, NF EN 1275.

Gel hydroalcoolique : contre-indications

Il n'existe pas de contre-indications à l'utilisation d'un gel hydroalcoolique dès lors qu'il est dépourvu de bisphénol A.

En ce qui concerne les femmes enceintes, elles peuvent utiliser un gel hydroalcoolique sans bisphénol A et sans paraben pour l'hygiène de leurs mains en l'absence de point d'eau par exemple, et dans les conditions normales d'utilisation.

Aussi dans la rubrique :

Types & classification

Sommaire

Médicaments contre les infections et l’inflammation

Anti-inflammatoires Corticoïdes Anti-fongiques Antiseptiques Artemisinine Antibiotiques
Voir 1 article de plus

Médicaments contre les maux de l’hiver

Collutoires Anti-tussifs

Médicaments anticoagulants

Antithrombotiques Anticoagulants

Médicaments diurétiques

Diurétiques

Médicaments contre les problèmes cardiaques

Antiarythmiques

Médicaments contre les troubles osseux

Bisphosphonate

Médicaments contre les troubles digestifs

Antiémétiques

Médicaments anti-cancéreux

Anthracyclines Antigènes

Médicaments antagonistes

Médicaments antagonistes