Effets secondaires des antibiotiques

Sommaire

Les antibiotiques sont le remède d'une infection par une bactérie. Tout comme c'est le cas pour les autres médicaments, leur consommation engendre parfois des effets secondaires spécifiques à chaque classe d'antibiotiques. Le point maintenant.

Effets secondaires des antibiotiques : ce qu'il faut savoir sur les antibiotiques

La France est l'un des pays où l'on consomme le plus d'antibiotiques (1er pays dans les années 2000, 4e en 2015). « La consommation d'antibiotiques en France demeure 30 % supérieure à la moyenne européenne », indique par ailleurs Santé publique France (2019).

Bien comprendre la nature de ce type de médicament permet de l'utiliser à bon escient.

Notions générales sur les antibiotiques

En 1928, l'anglais Alexander Fleming mit au point le premier antibiotique, la pénicilline. Grâce aux antibiotiques, on soigne aujourd'hui la majorité des infections bactériennes, autrefois susceptibles d'entraîner la mort.

On dispose aujourd'hui d'une dizaine de classes d'antibiotiques. Les plus usités sont : les pénicillines, les céphalosporines, les aminosides, les macrolides, les fluoroquinolones, les glycopeptides et les imidazolés.

On appelle « spectre de l'antibiotique » l'ensemble des bactéries qu'un antibiotique peut traiter. Ainsi, un antibiotique à large spectre sera actif sur de nombreuses bactéries.

Le choix de l'antibiotique dépend de la bactérie, du site de l'infection et de son coût économique et écologique. Il est parfois nécessaire d'associer 2 classes d'antibiotiques.

Prescription des antibiotiques

Un antibiotique peut être administré par voie orale, sous-cutanée, intraveineuse (forme grave) ou locale (pommade).

La prescription d'antibiotique nécessite parfois un prélèvement afin de mettre en évidence la bactérie causale de l'infection. Dans la grande majorité des cas, l'antibiothérapie est probabiliste, c'est-à-dire prescrite en fonction du contexte clinique.

Parfois, un antibiotique est prescrit de manière préventive, lorsqu'il y a un risque important d'infection : essentiellement dans un contexte opératoire ou bien chez des personnes immunodéprimées.

67 % des prescriptions concernent des affections des voies respiratoires.

En 2019, si les changements de consommations globales sont peu perceptibles (22,5 doses de médicaments pour 1 000 habitants par jour en 2018 contre 22,7 en 2009), les données de Santé publique France font état d'une amélioration des pratiques médicales « en cohérence avec les recommandations de bonne pratique ». Cela se traduit par une augmentation de la consommation des bêtalactamines et une diminution de la consommation de fluoroquinolones (antibiotiques plus fortement associés à une augmentation des résistances). On constate également une diminution de 15 % la consommation d'antibiotiques chez les jeunes et de 31 % du nombre de prescriptions.

Usage raisonnable des antibiotiques

Depuis le début des années 2000, la lutte contre la résistance acquise des bactéries aux antibiotiques, est un enjeu majeur en santé publique :

  • Certaines bactéries sont constitutionnellement résistantes aux antibiotiques.
  • D'autres acquièrent une résistance : lorsqu'une bactérie rencontre de manière répétée un antibiotique, elle développe une capacité de défense contre celui-ci. L'antibiotique auparavant actif sur une bactérie donnée perd son pouvoir de guérison.

Utilisation des antibiotiques

Quelques conseils pour mieux utiliser les antibiotiques :

  • Éviter l'automédication : les rhumes, bronchites, pharyngites, etc. sont la plupart du temps dus à des virus et ne nécessitent en aucun cas la consommation d'antibiotiques. Par exemple, les crachats verts au cours des infections bronchiques ne sont pas synonymes d'infections bactériennes. Elles peuvent tout aussi bien être virales et ne pas guérir avec les antibiotiques, mais simplement avec le temps.
  • La consultation d'un médecin permettra de choisir l'antibiotique le mieux adapté (actif sur la bactérie en cause, sans large spectre). Au besoin, le médecin prescrira tout d'abord un prélèvement afin de choisir le bon antibiotique.
  • Il est très important de prendre les antibiotiques jusqu'à la fin du traitement.

Il existe de moins en moins de nouveaux antibiotiques et de plus en plus de résistances bactériennes (risques d'apparition de « super-bactéries »). L’utilisation raisonnable des antibiotiques est donc essentielle.

Durée du traitement antibiotique

L'OMS rappelle régulièrement qu'une bactérie quasiment éradiquée par un antibiotique aura le temps de développer une résistance si le traitement n'est pas conduit jusqu'à son terme. Il sera ensuite difficile de traiter l'infection, car les antibiotiques simples ne fonctionneront plus.

Toutefois, certains professionnels de santé affirment à l'inverse qu'un arrêt plus précoce du traitement antibiotique, par exemple lorsque le patient se sent mieux, est sans danger et permet de réduire la consommation d’antibiotiques qui, elle, est la cause majeure de la résistance aux antibiotiques (tribune publiée dans le British Medical Journal).​

Antibiorésistance et nouveaux antibiotiques

L'antibiorésistance risque de devenir la première cause de mortalité dans le monde à la moitié du XXIe siècle, avec dix millions de décès supplémentaires par an. Il est donc nécessaire d'utiliser les antibiotiques avec de grandes précautions pour éviter l'apparition de super-bactéries résistantes à tous les traitements dont nous disposons.

La découverte de nouveaux antibiotiques est ainsi un enjeu majeur.

Ainsi, par exemple, des chercheurs ont isolé la lugdunine (S. lugdunensis), un agent bactéricide présent chez une personne sur trois au niveau de la muqueuse nasale. Issue d'une forme de staphylocoques, la lugdunine est un peptide capable d'éliminer la plupart des bactéries pathogènes, dont le staphylocoque doré, et cela sans entraîner de phénomène de résistance.

Cette découverte montre que les nouveaux antibiotiques ne sont peut-être pas à rechercher si loin que ça. En effet, notre propre microbiote se compose de milliards de bactéries qui, en temps normal, s’équilibrent les unes les autres afin d’éviter toute prolifération d’une espèce pathogène. Il y a donc au sein même de notre organisme des bactéries qui ont le pouvoir de produire des substances antibiotiques dont il serait possible de s'inspirer.

Effets secondaires antibiotiques : antibiotiques les plus courants par classes

Ci-après quelques noms commerciaux par classes d'antibiotiques ou apparentés :

  • Pénicillines : Amoxicilline®, Augmentin®, Clamoxyl®, Oxacilline®, Orbenine®, Negaban®.
  • Céphalosporines : Cefazoline®, Cefixime®, Ceftazidine®, Ceftriaxone®, Cefuroxime®, Fortum®, Orelox®, Oroken®, Rocéphine®, Zevtera®.
  • Aminosides : Amikacine®, Gentalline®, Gentamicine®, Streptomycine®.
  • Macrolides : Azithromycine®, Clarithromycine®, Clindamycine®, Dalacine®, Erythromycine®, Josacine®, Rovamycine®, Spiramycine®, Zithromax®.
  • Fluoroquinolones : Ciflox®, Ciprofloxacine®, Levofloxacine®, Oflocet®, Ofloxacine®, Tavanic®.
  • Glycopeptides : Vancomycine®, Orbactiv®, Xydalba.
  • Imidazolés : Flagyl®, Métronidazole®.
  • Oxazolidinone : Sivextro®.

Effets secondaires des antibiotiques : précautions d'emploi

Tout comme la plupart des médicaments, les antibiotiques comprennent des contre-indications et des effets indésirables.

Principales contre-indications

La nature et le mode d'assimilation des antibiotiques sont responsables de certaines contre-indications formelles (par classes et apparentés):

  • Pénicillines : allergie.
  • Céphalosporines : allergie.
  • Aminosides : contexte d'anesthésie, insuffisance rénale, grossesse.
  • Macrolides : insuffisance hépatique.
  • Fluoroquinolones : épilepsie, maladies psychiatriques, grossesse, enfant en bas âge.
  • Glycopeptides : contexte d'anesthésie et insuffisance rénale.
  • Imidazolés : allergie.

Principaux effets secondaires

Dans la majorité des cas, la consommation d'antibiotiques n'aura aucun effet secondaire.

La notice d'un médicament contient l'ensemble des effets secondaires sur une population donnée. Certains effets indésirables sont plus fréquents que d'autres.

Ci-après, une liste non exhaustive des principaux effets indésirables des antibiotiques par classes et apparentés :

  • Pénicillines : allergies, toxicité neurologique, rénale et digestive et augmentation des risques de lithiase urinaire, en particulier chez les patients jeunes, le risque restant significatif jusqu’à 3 ans après le traitement.
  • Céphalosporines : allergies, toxicité neurologique, rénale et digestive et risques de lithiase jusqu’à 5 ans après le traitement.
  • Aminosides : toxicités auditive et rénale.
  • Macrolides : allergies, toxicités hépatique et digestive.
  • Fluoroquinolones : allergies, toxicité auditive et risque de calculs rénaux.
  • Glycopeptides : contexte d'anesthésie et insuffisance rénale.
  • Imidazolés : fragilité digestive.

Une étude menée par les chercheurs de l'Institut Gustave-Roussy et l'INSERM démontre que, dans le cadre d'un traitement par immunothérapie chez un patient cancéreux, la prise d’antibiotiques (de 2 mois avant et jusqu’à 1 mois après le début d'un traitement), en déréglant le microbiote intestinal (dysbiose), a un impact négatif sur la survie sans progression de la maladie et la survie globale. Or, un malade du cancer sur 4 est sous antibiothérapie.

Cette étude a été confortée par une étude britannique parue le 12 septembre 2019 dans le JAMA Oncology et selon laquelle les patients ayant reçu des antibiotiques juste avant ou pendant l’administration de l’immunothérapie avaient une survie globale médiane de deux mois seulement, contre 26 mois pour les patients n’ayant pas été sous antibiotiques.

Pour en savoir plus :