Sommaire

Analyse microbiologique permettant de diagnostiquer la présence d'agents pathogènes dans les urines, l'ECBU est un examen prescrit en cas de suspicion d'infection urinaire.

Découvrons en quoi il consiste et la manière d’interpréter ses résultats dans notre article.

ECBU : définition

L'Examen Cytobactériologique des Urines (ECBU) correspond à une analyse biologique permettant de déceler la présence d'une infection urinaire.

Ce test est généralement prescrit lorsqu'un patient présente des symptômes évoquant la maladie :

  • une envie d'uriner fréquente et impérieuse ;
  • des douleurs lors de la miction et en bas du dos ;
  • une fièvre éventuelle...

Il peut également être utilisé pour contrôler l'efficacité du traitement antibiotique après un épisode infectieux.

Double analyse

L'examen comprend deux volets :

  • L'aspect cytologique consiste en la numération des différentes cellules présentes dans les urines.
  • L'aspect bactériologique permet de rechercher la présence d'agents pathogènes (principalement des bactéries provenant du tube digestif comme Escherichia coli ou Proteus mirabilis, mais parfois aussi Staphylococcus aureus ou saprophyticus...).

Déroulement de l'examen

Le recueil des urines se déroule au laboratoire d'analyses médicales ou à domicile, le matériel étant alors mis à disposition par une pharmacie ou par le laboratoire.

Il doit avoir lieu le matin, pour recueillir les urines les plus concentrées, présentant une grande quantité de bactéries s'il y a infection. Les conditions d'hygiène doivent être optimales, et la zone génitale nettoyée à l'aide d'une solution antiseptique préalablement.

Il est indiqué de prélever les urines en milieu de jet, afin de ne pas avoir de contamination de l'échantillon par des bactéries qui se trouveraient au niveau du méat, le petit orifice qui permet leur évacuation. Le pot est refermé hermétiquement et précisément identifié.

Chez les très jeunes enfants, il existe un protocole particulier, le prélèvement dans un pot étant hasardeux. Une poche collectrice adhésive est mise en place pour recueillir les urines. Si la miction ne survient pas dans l'heure suivant la pose, il convient de la remplacer pour conserver de bonnes conditions d’asepsie.

Interprétation des résultats de l'ECBU

Examen cytologique

L'examen cytologique permet de déterminer la nature des différentes cellules présentes dans l'urine et de les quantifier.

En l'absence de pathologie, elles contiennent, par millilitre :

  • moins de 10 000 leucocytes (globules blancs) ;
  • moins de 5000 hématies (globules rouges).

Lors d'une infection urinaire, on peut observer :

  • Plus de 50 000 leucocytes par ml, qui témoignent de la mobilisation des défenses de l'organisme contre l'agent infectieux.
  • Plus de 10 000 hématies par ml, qui évoquent la présence de petits saignements liés à l'infection.
  • Une présence de levure : en effet, un faible pourcentage des infections urinaires ne sont pas causées par des bactéries mais par un champignon (Candida albican).

Examen bactériologique

L'échantillon d'urine est mis en culture, pendant 24 h, pour déceler l'éventuelle présence de bactéries. Si elle s'avère positive, on parle de bactériurie. Les bactéries apparaissent sous la forme de petits tâches, des colonies, sur le milieu de culture.

Les seuils à partir desquelles on évoque une infection urinaire sont de 100 000 UFC (Unité Faisant Colonies) par millilitre d'urine.

Si l'examen révèle la présence d'une bactérie mais que le taux de globules blancs est normal, cela peut indiquer une contamination de l'échantillon par une bactérie présente sur la peau ou au niveau des muqueuses. Dans de rares cas, chez des patients qui produisent peu de globules blancs, il peut tout de même y avoir infection urinaire.

Antibiogramme

Lorsque la présence de l'infection est révélée par l'ECBU, un examen complémentaire est réalisé : l'antibiogramme.

Il permet de tester différents antibiotiques sur la bactérie pathogène pour déterminer celui qui luttera le plus efficacement contre elle.

Pour approfondir le sujet :

Aussi dans la rubrique :

Types & classification

Sommaire

Médicaments contre les infections et l’inflammation

Anti-fongiques Anti-inflammatoires Antiseptiques Artemisinine Corticoïdes Antibiotiques
Voir 1 article de plus

Médicaments contre les maux de l’hiver

Anti-tussifs Collutoires

Médicaments anticoagulants

Anticoagulants Antithrombotiques

Médicaments diurétiques

Diurétiques

Médicaments contre les problèmes cardiaques

Antiarythmiques

Médicaments contre les troubles osseux

Bisphosphonate

Médicaments contre les troubles digestifs

Antiémétiques

Médicaments anti-cancéreux

Antigènes Anthracyclines

Médicaments antagonistes

Médicaments antagonistes