Contraception et interaction médicamenteuse : attention !

Sommaire

 

Si vous utilisez un moyen de contraception, ne l'oubliez pas quand vous allez chez le médecin. Le traitement qu'il vous prescrira pourrait faire mauvais ménage avec votre pilule ou votre stérilet. Que faire pour éviter les interactions entre votre contraception et d'autres médicaments ?

Interactions médicamenteuses à envisager

La pilule

Si vous avez choisi la pilule comme contraceptif, sachez que certains médicaments peuvent interagir avec elle, avec des effets variables. Certains traitements :

  • diminuent les effets de la pilule : certains antibiotiques, antiépileptiques, antituberculeux, antimigraineux, psychostimulants, antifuges, laxatifs, charbons actifs, hypolipidémiant ;
  • amplifient les effets de la pilule : vitamine C, flunarizine ;
  • peuvent être amplifiés par la prise de la pilule : cyclosporine, benzodiazépine, antidépresseurs tricyclique.

 

Le stérilet

La croyance populaire veut que les effets du stérilet soient amoindris par les anti-inflammatoires. Ceux-ci ne sont pas contre-indiqués ; au contraire, puisqu'ils peuvent soulager des règles douloureuses, par exemple.

Les anti-inflammatoires peuvent toutefois rendre votre moyen de contraception moins efficace, si celui-ci est uniquement au cuivre (sans hormones), et si votre traitement est de longue durée. Méfiez-vous donc si on vous prescrit des antiinflammatoires pour une entorse par exemple !

Bons réflexes pour éviter l'imprévu

Pour éviter les effets indésirables liés à une interaction médicamenteuse, vous pouvez adopter plusieurs bons réflexes :

  • Signaler à votre médecin le moyen de contraception utilisé, surtout si celui-ci est nouveau, important ou de longue durée. Il pourra vous proposer un autre traitement, ou vous donner des conseils pour votre contraception (doubler la dose de progestérone, utiliser une contraception mécanique, etc.)
  • Lire les notices du moyen de contraception et des médicaments prescrits. Elles contiennent des informations sur les possibles interactions médicamenteuses.
  • En cas de doute, utiliser un préservatif pendant tout le cycle concerné par le nouveau traitement. La contraception sera alors efficace.

Aller plus loin :